Ben Arfa, le coup dur

  • A
  • A
Ben Arfa, le coup dur
Partagez sur :

PREMIER LEAGUE - Victime d'une double fracture tibia-péroné, Hatem Ben Arfa sera absent six mois.

Sorti sur une civière lors du match de la 7e journée de Premier League entre Manchester City et son nouveau club de Newcastle, Hatem Ben Arfa a été transféré à l'hôpital. Les premières nouvelles publiées dans l'après midi évoquaient une jambe cassée. Un diagnostic confirmé le soir par le conseiller du joueur. Victime d'une double fracture du tibia péroné de la jambe gauche, Hatem Ben Arfa sera absent six mois. Une terrible tuile pour le milieu prêté par l'OM, tout juste arrivé en Angleterre pour relancer sa carrière. Ben Arfa semble maudit. Le nouveau Magpie devra bien tirer une croix sur une grande partie d'une saison 2010-2011, dont il attendait beaucoup. Lui qui se souhaitait se relancer en Premier League, loin de l'agitation et de l'attente qu'il suscitait continuellement dans un championnat de France où ses frasques, transferts et absences ont souvent bien plus fait parler que ses performances, très inconstantes, sur le terrain. Cette 7e journée du championnat d'Angleterre aura donc tourné au cauchemar pour le milieu international, buteur avec les Bleus face à la Norvège en aout dernier mais plus rappelé par Laurent Blanc depuis. Titularisé par Chris Hughton sur le terrain du City of Manchester Stadium, l'ancien Marseillais, prêté par l'OM cette saison, est en effet sorti dès la septième minute suite à un tacle du Néerlandais Nigel de Jong. Des images inquiétantes, confirmées par le diagnostic En direct, l'action ne semblait pas si engagée, comme le championnat d'Angleterre en offre parfois les pires exemples. Mais le ralenti, lui, ne trompe pas. La jambe gauche du milieu offensif plie au point d'afficher une torsion des plus inquiétantes. Ben Arfa, après de longues minutes au sol, un signe de la main droite avant de s'enfouir le visage dans les mains, a été évacué sur une civière avant de prendre la route de l'hôpital. Nigel de Jong, connu pour ses tacles des plus virils sous le maillot citizen autant qu'en sélection néerlandaise (qui n'a pas en mémoire son action de karaté en finale de la Coupe du monde sur Xabi Alonso ?), a lui repris le jeu. Sans même un avertissement... Rapidement, les médias anglais évoquent une fracture de la jambe. Une information confirmée dans la soirée par l'entourage du joueur à la radio RMC. Un nouveau coup d'arrêt Victime d'une double fracture tibia-péroné de la jambe gauche, Hatem Ben Arfa ne devrait pas retrouver les terrains avant, au mieux, février 2011, une date que le joueur a avancé. Un mois de moins donc que ce que les médecins lui auraient prédit. Un terrible coup dur, deux semaines après son premier but et un match plein au Goodison Park d'Everton. Une rencontre où l'ex-jeune prodige de l'INF Clairefontaine avait donné la victoire aux Magpies (1-0) d'une frappe limpide pleine de promesses. Alors que Laurent Blanc n'avait pas daigné le rappeler pour les deux prochaines échéances internationales, et ce malgré la fin de son bras de fer avec l'OM et l'espoir d'un temps de jeu à la hausse, cette blessure marque une nouveau coup d'arrêt pour un joueur décidément peu épargné au fil d'une carrière des plus tourmentées. En raison des risques incombant à un voyage, Ben Arfa devrait être opéré à Manchester et non en France. Avant de suivre des soins post-opératoires à Paris auprès du professeur Saillant, connu notamment dans le monde du sport pour avoir suivi les convalescences de Ronaldo et Michael Schumacher. Ben Arfa, qu'il soit adoré ou détesté, n'avait pas besoin de ce nouveau fait d'armes de Nigel de Jong. Un joueur, qui, lui, devrait continuer à évoluer (et sévir?) durant les six mois d'indisponibilité du Français...