Bartoli coince encore

  • A
  • A
Bartoli coince encore
Partagez sur :

Grosse déception pour Marion Bartoli. Opposée à Tamarine Tanasugarn ce samedi en demi-finales du tournoi d'Osaka, la Française, tête de série n°2, a été dominée en deux sets (6-2, 7-5). Elle laisse la Thaïlandaise défier Kimiko Date Krumm qui, malgré ses quarante ans, a renversé Shahar Peer (3-6, 7-6, 7-5).

Grosse déception pour Marion Bartoli. Opposée à Tamarine Tanasugarn ce samedi en demi-finales du tournoi d'Osaka, la Française, tête de série n°2, a été dominée en deux sets (6-2, 7-5). Elle laisse la Thaïlandaise défier Kimiko Date Krumm qui, malgré ses quarante ans, a renversé Shahar Peer (3-6, 7-6, 7-5). Jamais deux sans trois pour Marion Bartoli, malheureusement pour elle... Déjà éliminée aux portes de la finale à Miami puis à Eastbourne cette saison, la Française a de nouveau calé sur l'avant-dernière marche ce samedi, en demi-finales du tournoi d'Osaka. La Française, tête de série n°2, avait pourtant une bonne chance de décrocher au Japon son premier titre en 2010. Mais Tamarine Tanasugarn, victorieuse en deux manches (6-2, 7-5), s'est montrée bien plus réaliste. Bien moins fébrile, aussi. Avec sept doubles fautes et dix balles de break concédées contre trois seulement obtenues, Marion Bartoli s'est compliquée la tâche d'entrée face à une adversaire plutôt adroite en première balle (72%). Et très opportuniste, puisqu'elle a pris deux fois le service de la joueuse tricolore dans la première manche avant de plier les débats en fin de second acte, alors que le score était de cinq jeux partout. "J'ai essayé de rester agressive et de prendre du plaisir", a déclaré la Thaïlandaise sur le site de du WTA Tour. Pour sa deuxième finale de l'année, après celle perdue contre Vera Zvonareva à Pattaya (6-4, 6-4), Tamarine Tanasugarn sera opposée à la surprenante Kimiko Date Krumm. La Japonaise, tombeuse la veille de Samantha Stosur au terme d'un match éprouvant (5-7, 6-3, 7-6), a une nouvelle fois repoussé les limites de son âge (40 ans) en dominant Shahar Peer. Là encore après une rencontre éreintante, l'Israélienne ayant en effet empoché le premier set sans trop trembler. Mais la native de Kyoto, tête de série n°6 de ce tournoi d'Osaka, a puisé dans le puits visiblement sans fond de ses réserves pour renverser la vapeur (3-6, 7-6, 7-5). Si elle confirme face à la Thaïlandaise dimanche, elle deviendra la première joueuse quarantenaire de l'histoire à remporter un tournoi. Billie Jean King, détentrice de ce record, avait trente-neuf ans et sept mois lorsqu'elle s'était imposée à Birmingham, en 1983. "Kimiko est vraiment incroyable, assure Tamarine Tanasugarn. Elle joue vraiment bien depuis quelques temps, notamment à Tokyo (où elle avait été éliminée en huitièmes de finale par Francesca Schiavone, ndlr). Je ne pense pas que je pourrai jouer aussi longtemps qu'elle. Je ferai sans doute autre chose à quarante ans !" Kimiko Date Krumm, elle, a encore de beaux restes.