Avec les moyens du bord

  • A
  • A
Avec les moyens du bord
Partagez sur :

Déjà à quatre longueurs des Hongrois de Veszprem et des Danois de Kolding, Montpellier n'a plus le droit à l'erreur pour prétendre à l'une des deux premières places du groupe B et, a priori, à un huitième de finale de Ligue des Champions plus abordable. Autant dire que les champions de France n'ont pas le droit à l'erreur samedi lors de leur déplacement à Presov, en Slovaquie, pour le compte de la 4e journée. Sans Karabatic, Kavticnik, Hmam, Hammed ni Joli.

Déjà à quatre longueurs des Hongrois de Veszprem et des Danois de Kolding, Montpellier n'a plus le droit à l'erreur pour prétendre à l'une des deux premières places du groupe B et, a priori, à un huitième de finale de Ligue des Champions plus abordable. Autant dire que les champions de France n'ont pas le droit à l'erreur samedi lors de leur déplacement à Presov, en Slovaquie, pour le compte de la 4e journée. Sans Karabatic, Kavticnik, Hmam, Hammed ni Joli. C'est l'hécatombe. Privé depuis le début de la saison de Wissem Hmam (épaule), Aymen Hammed (épaule), lequel a fait une courte apparition mercredi contre Paris, et Florent Joli (genou), Montpellier a perdu Nikola Karabatic et Vid Kavticnik samedi dernier à Veszprem. Le premier, touché à la cuisse en début de seconde période en Hongrie, en est quitte pour un minimum d'un mois et demi de repos quand le second, arrivé dans les valises de Karabatic en provenance de Kiel il y a un peu plus d'un an, a fait une rentrée éclair sur le terrain avant de se blesser aux ischo-jambiers. Verdict: trois semaines d'arrêt pour l'un des derniers gauchers valides de l'équipe... Le jeune ailier droit de 20 ans Mitar Markez, en provenance de Crvenka, a bien paraphé en début de semaine un contrat avec le club héraultais, il n'a pas été qualifié pour cette première phase, la date limite de qualification étant fixée au 30 septembre. C'est peu dire donc que le champion de France se rend bien désarmé en Slovaquie pour clôturer la première salve de matches européens de la saison (la 5e journée aura lieu dans cinq semaines). Heureusement que Presov, dernier du groupe sans la moindre victoire, semble être une proie assez facile. Mais les Héraultais déplumés vont tout de même devoir se méfier et surtout s'adapter une nouvelle fois aux absences. Imaginez que sans Kavticnik ni Joli, et le jeune Markez pas qualifié, les Montpelliérains n'ont plus un seul ailier droit de métier. Adrien Di Panda, comme à Veszprem où il s'en était sorti avec les honneurs, fera donc certainement de nouvelles piges à l'aile quand Patrice Canayer ne décidera pas d'évoluer avec les deux pivots Issam Tej et David Juricek en attaque. Si les rotations de l'entraîneur du MHB seront donc une nouvelle fois limitées à Presov, l'écart de niveau entre les deux équipes devrait permettre aux partenaires de Michaël Guigou de se sortir d'un piège que Veszprem (35-27) et Kolding (31-29) ont déjà évité en ramenant les deux points de leur séjour slovaque. Des points, les Languedociens n'ont plus le droit d'en laisser en route tant leur défaite inaugurale concédée à domicile devant Hambourg risque d'être difficile à rattraper. Veszprem et Kolding, les deux leaders invaincus du groupe qui s'affrontent ce week-end, ont déjà fait respecter leur droit du sol face aux mêmes Allemands, vainqueurs jeudi soir des modestes Suédois de Sävehof (33-24). Autant dire que les Montpelliérains sont déjà presque contraints au parcours parfait désormais pour espérer accrocher l'une des deux premières places. Sinon, leur épopée en Coupe d'Europe, avec la possibilité d'un huitième de finale très ardu, risque d'être écourtée cette saison.