Aux portes du paradis

  • A
  • A
Aux portes du paradis
Partagez sur :

Roger Federer s'est qualifié pour sa septième finale de rang à Wimbledon. Le Suisse a pour cela disposé de Tommy Haas en trois sets (7-6 [3], 7-5, 6-3) et a désormais l'occasion de remporter son quinzième titre du Grand Chelem et ainsi dépasser Pete Sampras. En cas de victoire face au vainqueur du match des Andy, il retrouverait également son statut de numéro un mondial.

Roger Federer s'est qualifié pour sa septième finale de rang à Wimbledon. Le Suisse a pour cela disposé de Tommy Haas en trois sets (7-6 [3], 7-5, 6-3) et a désormais l'occasion de remporter son quinzième titre du Grand Chelem et ainsi dépasser Pete Sampras. En cas de victoire face au vainqueur du match des Andy, il retrouverait également son statut de numéro un mondial.Pete Sampras pourrait bien vivre ses deux derniers jours comme co-recordman du nombre de titres du Grand Chelem remportés. Roger Federer, qui partage ce privilège avec lui depuis un petit mois, n'a en effet pas l'intention de s'attarder et compte bien monter d'un étage, au quinzième, pour surplomber seul le monde du tennis. Le Suisse s'est en effet débarrassé avec classe de Tommy Haas en trois sets (7-6 [3], 7-5, 6-3), et s'est ainsi qualifié pour sa septième finale de suite sur le gazon de Wimbledon.Le début de premier set est propice aux réglages et les deux joueurs se mettent en route lentement. Ensuite, les jeux de service s'enchaînent sans que les serveurs n'aient le besoin d'aller puiser dans leurs réserves pour défendre leur bien. Ainsi, le mot balle de break est banni du langage des commentaires dans ce premier acte et les deux hommes se départagent au tie-break. A ce petit jeu là, c'est Roger Federer qui va tirer son épingle du jeu en faisant un premier mini-break lors de la cinquième balle (3-2), puis un autre sur un magnifique retour à la huitième (5-3), pour finalement conclure au filet sur une faute directe de son adversaire (7-6 [3]).La place de numéro un mondial n'est plus très loinLa deuxième manche démarre sur les mêmes bases. Cependant, "King Fed" semble plus souverain sur sa mise en jeu et le Suisse ne laisse que trois petits points à son adversaire durant le set. Au contraire, le bras de Tommy Haas, impeccable jusque là, commence à trembler et Federer se procure la première balle de break du match à 5-4. Si cette dernière est effacée, la troisième sera la bonne pour "Rodgeur", qui conclut grâce à deux grosses erreurs de coup droit de "Hasi" (7-5).Le dernier acte, Roger Federer va le maîtriser grâce à un service parfait, tandis que Tommy Haas, sûrement déçu de la perte des deux premières manches, va perdre en intensité. Inévitablement, c'est au huitième jeu que l'Allemand va concéder son service pour offrir sur un plateau la finale au Roi Roger (6-3). Ce dernier n'a plus qu'un match à gagner pour retrouver son trône de numéro un mondial et remporter ce quinzième titre du Grand Chelem qui semblait presque inaccessible il y a de cela deux mois...