Aulas confirme Puel

  • A
  • A
Aulas confirme Puel
Partagez sur :

Le staff lyonnais reste en place. Malgré l'élimination dès les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue face au PSG (1-2, a.p.), mercredi à Gerland, Jean-Michel Aulas a annoncé à l'issue de la rencontre que Claude Puel serait maintenu à son poste d'entraîneur. Le président de l'OL, qui a constaté "une bonne évolution", va tout de même se "rapprocher du terrain". Cette décision devra être suivie de victoires. Sinon...

Le staff lyonnais reste en place. Malgré l'élimination dès les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue face au PSG (1-2, a.p.), mercredi à Gerland, Jean-Michel Aulas a annoncé à l'issue de la rencontre que Claude Puel serait maintenu à son poste d'entraîneur. Le président de l'OL, qui a constaté "une bonne évolution", va tout de même se "rapprocher du terrain". Cette décision devra être suivie de victoires. Sinon... Claude Puel reste aux commandes. Discuté en interne, déjà condamné par les supporters, l'entraîneur lyonnais a maintenu sa ligne de conduite malgré les menaces qui pesaient sur son poste. Le technicien rhodanien a manifestement eu raison. La série de quatre victoires et un match nul du mois d'octobre a largement plaidé en sa faveur, sans doute au moins que le jeu déployé par Gourcuff et compagnie ces dernières semaines. Le Conseil d'administration de l'OL, réunit mercredi matin, a en tout cas décidé de ne pas modifier le staff technique. Evidemment, l'annonce aurait été plus simple avec un succès face au Paris Saint-Germain mercredi en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (1-2, a.p.)... Malgré ce revers, Jean-Michel Aulas s'est invité en conférence de presse afin d'honorer son engagement. Il avait promis une décision, il l'a offerte même si ce n'est pas celle attendue par les supporters. "Nous avons décidé de maintenir le staff lyonnais en place. Le conseil d'administration m'a demandé de me rapprocher du terrain. On pense que les choses sont quand même en bonne évolution. Les joueurs ont fait une belle prestation, et ils répondent plus aux attentes. Il n'y a pas de changement ce soir, il y aura plus de relations à l'intérieur, et puis on essaye d'ouvrir davantage la vie de l'équipe envers l'extérieur", a confirmé le président. Puel n'a pas carte blanche Il faut reconnaître une évolution positive dans le jeu proposé par les Gones ces dernières semaines. Même lors de l'élimination face à Paris, Lyon a joué et comme souvent lorsque les périodes sont négatives, la chance et la réussite fuient. Le staff ne peut cependant pas considérer avoir carte blanche, loin de là. A la moindre rechute, tout sera remis en question, c'est une évidence. C'est en ce sens que le président a ajouté: "Les objectifs vont être rappelés, nous allons tenir la barre ferme. (...) C'est une décision qui compte pour la saison, mais qui sera soumise aux prochains résultats." Inutile de préciser que la pression ne sera pas vraiment retombée samedi, toujours au stade de Gerland, pour la réception de Sochaux... Mais si le conseil d'administration a fini par confirmer Claude Puel, c'est qu'il reste convaincu que les objectifs sont tenables. "Tout reste possible en championnat, et en Ligue des champions, on connaît notre parcours", glisse Jean-Michel Aulas. Une thèse qui tient dans la mesure où l'OL se trouve en position très favorable en C1 avec la première place du groupe B et trois victoires au compteur. En championnat, c'est évidemment plus complexe. Quatorzième avec six6 longueurs de retard sur Marseille, actuel 2e, et sept sur le leader rennais, cela nécessite un rendement proche de la perfection. Claude Puel le sait mieux que quiconque.