Au bonheur de l'Algérie !

  • A
  • A
Au bonheur de l'Algérie !
Partagez sur :

FOOTBALL - Victorieuse de l'Egypte (1-0), l'Algérie tient son billet pour la Coupe du Monde 2010.

Pour la première fois depuis 1986, l'Algérie participera à une phase finale de Coupe du Monde. Mercredi au Soudan, les Fennecs se sont en effet imposés lors du match d'appui disputé face à l'Egypte (1-0), grâce à un but du défenseur Anther Yahia.Les successeurs de Madjer et Belloumi se nomment désormais Ghezzal, Yahia et Yebda. 24 ans après sa deuxième et dernière participation (1982 et 1986), l'Algérie jouera en juin prochain le Mondial 2010 en Afrique du Sud. Dominés il y a quatre jours au Caire par l'Egypte (0-2), les Fennecs sont venus à bout ce mercredi des Pharaons (1-0), en match d'appui de la zone Afrique, près de Khartoum au Soudan. Et c'est tout un peuple qui descend dans les rues d'Alger pour fêter la qualification au terme d'une rencontre sous haute tension après les échauffourées qui ont émaillé l'avant-match. Tendus, les joueurs le sont aussi pour cette rencontre capitale dans leur carrière. La perspective de jouer une Coupe du monde transcende des hommes soutenus par des pays tout entier. Les avions et les cars venus d'Algérie et d'Egypte ont afflué ces derniers jours vers la capitale soudanaise. Quelques échauffourées ont d'ailleurs éclaté avec les forces de l'ordre dans les heures précédant la rencontre. Si dans les tribunes du stade d'Omdurman, ville jumelle de Khartoum, l'ambiance est heureusement à la fête, les deux équipes ne tardent pas à se frictionner sur le terrain. Le premier carton jaune, adressé à Nadir Belhadj, sort de la poche de l'arbitre après seulement 45 secondes de jeu...Le missile de YahiaEt il ne faut pas attendre beaucoup plus longtemps pour qu'une altercation entre plusieurs joueurs éclate après un contact rude entre Meghni et Hassan. Le jeu reprend finalement ses droits et c'est une Algérie débordante d'énergie qui manque de peu l'ouverture du score après un tir à bout portant de Saïfi, repoussé par El-Hadary (5e). Dominés durant la première demi-heure, les Pharaons refont surface et Al Muhamadi oblige Chaouchi à une belle manchette pour écarter le danger (34e). Pourtant, les Fennecs appuient sur l'accélérateur en fin de première période. Sur une action initiée par Ziani, le ballon file vers Yahia sur le côté droit de la surface. L'ancien Niçois ne se pose pas de question et envoie un missile sous la barre transversale pour inscrire le premier but du match (1-0, 40e). Tout le banc algérien se lève comme un seul homme.Les doubles champions d'Afrique, dominateurs au Caire il y a quatre jours, ne parviennent pas à prendre la mesure d'Algériens solidaires et appliqués. Ghezzal de la tête, sur un centre de Yebda, met encore El-Hadary à contribution (60e). Son homologue du côté des Fennecs n'est pas en reste. Chaouchi sauve une première fois son camp sur une tentative d'El-Sakka au point de penalty (62e), avant de dévier un tir à bout portant d'Al Muhamadi, contré in extremis. Zidan suit mais sa frappe est repoussée par un tacle d'Halliche (72e). Recroquevillés en défense, les Algériens s'arrachent pour conserver leur maigre avantage, malgré une pression égyptienne difficile à contenir. Et après quatre minutes de temps additionnel, les Fennecs peuvent lever les bras au ciel, ils seront au Mondial 2010.