A ne pas manquer cette semaine

  • A
  • A
A ne pas manquer cette semaine
@ Montage Reuters
Partagez sur :

LE POST-IT - Des tirs à la carabine, des dribbles, des uppercuts… Les événements à ne pas rater.

Accro au sport version zapette et canette de bière, vous vous demandez ce que vous allez bien pouvoir vous mettre sous la dent cette semaine. Mais vous êtes bien trop occupé pour mettre le nez dans le programme télé… Europe1.fr vous mâche le boulot en sélectionnant pour vous les cinq événements à ne pas louper. C'est le post-it de la semaine, signé Victor Dhollande-Monnier.

Sortez la polaire. Après les fantastiques JO de Vancouver du biathlon français, on attend au moins autant de victoires cette saison. Les frères Fourcade (Martin et Simon) et Marie-Laure Brunet seront les meilleures chances françaises. Pour le début de la Coupe du monde de biathlon, direction Östersund, en Suède. La température actuelle est de -15 degrés. Autant dire qu’il va falloir ressortir les polaires et autres vêtements d’hiver. Si vous n’avez encore jamais vu de biathlon, c’est l’occasion. Entre les tirs à la carabine (couché et debout), les tours de pénalité et les raids solitaires dans la neige, vous allez adorer (à suivre mercredi 1er décembre à partir de 16h30 sur Eurosport).

Paris sur sa lancée ? Après son match nul (2-2) contre Lyon, les Parisiens rechaussent leurs crampons cette semaine pour l’Europa League. Le PSG affronte les Espagnols du FC Séville, une équipe qui a déjà remporté cette compétition à deux reprises. Ce match sera surtout l’occasion de voir si Antoine Kombouaré a décidé de maintenir sa confiance à son gardien, Apoula Edel. Le portier parisien a réalisé une « bourde » monumentale dimanche soir contre Lyon. Si le coach parisien change de gardien, on pourrait revoir le vétéran Grégory Coupet (Sporting Lisbonne-Lille mercredi 1er décembre à 21h05 et PSG-Séville jeudi 2 décembre à 19h sur Canal + Sport).

La retraite ou la gloire. A la retraite depuis deux ans, le boxeur français revient. Des heures de corde à sauter, quelques pompes et le voilà prêt. Pour ce match de boxe, Jean-Marc Mormeck affronte l’Ouzbek Timur Ibragimov. A 38 ans, il se lance un dernier défi : battre Ibragimov et devenir le challenger officiel pour un titre mondial des WBC lourds. Depuis Lucien Rodriguez (en 1983), aucun Français n'a eu la chance de devenir le « Mike Tyson français ». Pour ceux qui ne sont pas très fans des gros coups sur un ring de boxe, pensez au show à l’américaine. Speaker à l’appui et jeux de lumière impressionnants, la Halle Carpentier (Paris) sera pleine à craquer pour ce combat (à suivre jeudi 2 décembre à 20h35 sur Orange Sport, en clair).

Un saladier hors de prix. Gaël Monfils et Michaël Llodra nous ont fait rêver pendant le tournoi de Paris-Bercy. Mais on en veut plus. Et ce petit plus s’appelle la Coupe Davis. Entraînés par Guy Forget, les Bleus vont jouer la finale à Belgrade contre la Serbie. Novak Djokovic est très fort, voire imbattable. Mais dans ce genre de matches, le Français Gaël Monfils est capable de se transcender. Si vous n’êtes pas encore sûrs de regarder cette finale, songez à l’ambiance de Coupe Davis. A chaque point, les joueurs exultent. Les entraîneurs remotivent leurs protégés à chaque changement de côté. Et puis il y a ces combinaisons de joueurs en double, ces petites discussions cachées plutôt amusantes (à suivre du vendredi 3 au dimanche 5 décembre sur Europe 1).