Armel Le Cléac'h : "Je commence un petit peu à réaliser l'exploit"

  • A
  • A
Partagez sur :

Au lendemain de sa première victoire sur le Vendée Globe, le skippeur s'est dit "très heureux" sur Europe 1, vendredi. 

INTERVIEW

Après l'effort, le réconfort. Au lendemain de sa victoire sur le Vendée Globe, Armel Le Cléac'h a savouré sa première nuit sur terre, jeudi soir. "Ça a été une nuit assez courte, mais ça fait du bien de dormir enfin dans un vrai lit, sans que ça bouge !", a-t-il expliqué sur Europe 1, vendredi. "Je suis très heureux d'avoir retrouvé mes proches hier, tous les gens qui sont venus m'accueillir aux Sables d'Olonne, c'était formidable", a-t-il poursuivi. "Je commence un petit peu à réaliser l'exploit."

"Une arrivée vraiment sympa". "Cette course, je rêvais de l'avoir un jour à mon palmarès", a confié Armel Le Cléac'h, arrivé deux fois deuxième de l'épreuve en 2009 et 2013. "J'ai mis trois fois pour y arriver, ça n'a pas été simple mais c'était une belle victoire, avec un beau temps de course et surtout une arrivée vraiment sympa dans le froid des Sables-d'Olonne, mais avec le soleil, énormément de monde et cette remontée du chenal qui était vraiment incroyable." 

Thomson, "un redoutable second". Aux Sables d'Olonne, Armel Le Cléac'h attend désormais l'arrivée de son rival, Alex Thomson, qu'il ira accueillir vendredi matin. "Il a fait une très belle course", commente le Français. "Ça a été un redoutable second, qui m'a donné du fil à retordre pendant toute la course."  

"Encore un peu sur mon nuage". Dans les prochains jours, le Breton va continuer de répondre aux médias, avant de retrouver sa vie quotidienne. "Je suis encore un petit peu sur mon nuage", sourit-il. "Quand je vais rentrer chez moi, la pression va retomber, et avec mon expérience sur le Vendée Globe je sais qu'il va y avoir vraiment beaucoup de fatigue. Je vais être entouré de ma famille et de mes amis pour me reposer, pour récupérer de cette aventure." Une fois reposé, le champion envisage notamment de préparer sa participation à la Route du Rhum, en 2018.