Alesi : la mort de Jules Bianchi "va laisser un grand vide"

  • A
  • A
Alesi : la mort de Jules Bianchi "va laisser un grand vide"
Partagez sur :

Les réactions se multiplient suite à l’annonce du décès du pilote Jules Bianchi, qui a succombé neuf mois après son accident survenu au Grand Prix de F1 du Japon. L'ancien pilote automobile Jean Alesi a notamment fait part de sa tristesse sur Europe 1. 

Après l'annonce, samedi matin, par sa famille, de la mort du pilote français âgé de 25 ans, les réactions émues se sont succédées. Victime d'un terrible accident au volant de sa Marussia au Grand Prix de F1 du Japon à Suzuka, le 5 octobre 2014, Jules Bianchi était depuis plongé dans le coma. Issu d'une famille de férus du sport automobile, il était considéré par ses pairs comme l'un des grands espoirs français du milieu. Ses obsèques se tiendront mardi.

"Un grand vide". "Je ne vous cache pas que ça reste un grand choc d'apprendre le décès du petit Jules. Il va nous laisser un grand vide", a déclaré au micro d’Europe 1 l'ancien champion Jean Alesi. "C’est un choc malgré le fait qu'après l'accident, nous avons tous eu des informations terribles", a-t-il précisé. Depuis novembre dernier, Jules Bianchi avait été transféré en soins intensifs au centre hospitalier universitaire (CHU) de Nice, poru être auprès de sa famille. "Il était gai, c’était un garçon toujours souriant, un homme fantastique", a ajouté l'ancien pilote automobile. 

"Il avait le talent pour succéder à Prost". "C’est une grande, grande tristesse. C’était vraiment quelqu’un de bien. C’est surtout une perte terrible pour le sport automobile français car on a souvent parlé du nouveau Prost", a quant à lui réagi Lionel Froissart, spécialiste de Formule 1, au micro d’Europe 1. "Prost a été champion du monde il y a trente ans pour la première fois, il n’a jamais eu de successeur depuis au palmarès. Je pense vraiment que Jules Bianchi était celui qui avait le talent pour succéder à Alain Prost, à condition d’avoir une voiture à la hauteur de son talent", a rappelé Lionel Froissart.

Entendu sur Europe 1
Jules Bianchi était celui qui avait le talent pour succéder à Alain Prost

Le quadruple champion du monde de F1, Alain Prost a d’ailleurs exprimé sur son compte Twitter.

Quant à Romain Grosjean, pilote franco-suisse de F1, a lui aussi rendu hommage à son ami, sur le réseau social.

Hollande lui rend hommage. D’autres personnalités, notamment politiques, ont fait part de leur tristesse à l’annonce de la mort du jeune pilote. A l'instar de Patrice Kanner : "Un grand espoir du sport automobile français a rejoint le circuit des pilotes disparus. Nous pensons à Jules Bianchi. Respect et tristesse", a écrit le ministre des Sports sur Twitter.

>> Les politiques, de François Hollande à François Fillon, ont également réagi au décès de Jules Bianchi. Un article à lire sur Le Lab d'Europe 1