A quoi joue réellement Pascal Dupraz ?

  • A
  • A
A quoi joue réellement Pascal Dupraz ?
Pascal Dupraz a transcendé le TFC depuis son arrivée en mars. Avec lui, Toulouse a pris 35 points en 19 rencontres. @ PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :

L’entraîneur du Toulouse football club s’en est pris à Chistophe Dugarry. Ce dernier lui a répondu de manière cinglante, lundi soir. 

La saison dernière, Pascal Dupraz a réussi l’impossible à Toulouse. Arrivé à dix journées de la fin du championnat de Ligue 1 sur le banc du TFC, l’ancien entraîneur d’Evian a transcendé sa nouvelle équipe. Sauvés lors de la dernière journée en mai dernier, les Toulousains continuent sur leur lancée cette saison, occupant la 4e place du classement après 9 matches. 

Vendredi dernier, le TFC a encore surpris. Les Violets ont font tomber Monaco (3-1), trois semaines seulement après avoir fait chuter le PSG (2-0). Seulement voilà, Pascal Dupraz aligne autant les polémiques que les bons résultats. Juste après le match contre l'ASM, le coach savoyard s’en est pris violemment au champion du monde 1998 Christophe Dugarry. La réponse ne s'est pas fait attendre. "Ce monsieur, il pue un peu l’arrogance. Il est jaloux, aigri", a rétorqué "Duga" lundi soir sur RMC. Même quand son équipe gagne, Pascal Dupraz n’épargne personne. N’est-il pas en train d’en faire un peu trop ?

Une popularité incroyable en quelques mois. On ne peut parler de Pascal Dupraz sans s’arrêter, une minute, sur son année 2016. Connu des amoureux de Ligue 1, l’ancien attaquant de Gueugnon l’était beaucoup moins – pour ne pas dire pas du tout – du grand public. En 2016, sa popularité explose grâce à l’émission de Canal +, J+1. Dans un sketch où il parodie Serge Aurier sur Periscope, Pascal Dupraz régale les téléspectateurs.

Recruté par Toulouse en mars dernier, il fait un pari fou. Alors que l’équipe est au plus mal (10 points de retard sur le premier non-relégable à son arrivée, ndlr), Pascal Dupraz annonce aux joueurs qu’ils vont se maintenir. Folie ou prophétie ? Grâce à une causerie d’avant-match devenue culte depuis (à voir ci-dessous à partir de 6'45), le club réalise l’impossible. Lui gagne forcément en crédibilité.

Dupraz, les consultants et les "connards de journalistes". Pourtant, et malgré les très bons résultats de son équipe, le coach de 54 ans est nerveux. Il s’en prend à tout le monde, à Daniel Riolo au début de la saison (avec lequel il a eu un entretien musclé, à voir ici), aux autres entraîneurs, français (Christian Gourcuff, ndlr) ou pas (Pep Guardiola) ou bien à ces "connards de journalistes", comme il l’a dit si finement vendredi soir à ses joueurs.

Habitué des petites phrases, Pascal Dupraz marche dans les pas d’un coach qu’il aime bien – oui, il en existe un – José Mourinho. Le Portugais a toujours attiré la lumière médiatique sur lui pour pouvoir mieux protéger ses joueurs. L’analogie est tentante pour Dupraz qui est à la tête d’un groupe de jeunes joueurs – avec 24 ans de moyenne d’âge, Toulouse est l’équipe la plus jeune de Ligue 1. Mais pousser des coups de gueule pour retirer la pression des épaules de ses protégés, ça ne marchera que si Toulouse maintient sa cadence…