16 nouvelles personnes inculpées dans le scandale de la Fifa

  • A
  • A
16 nouvelles personnes inculpées dans le scandale de la Fifa
Depuis le début de l'enquête qui ébranle les instances du football mondial jusqu'à leur tête, la justice américaine en est désormais à 27 inculpés@ © FABRICE COFFRINI / AFP
Partagez sur :

FIFAGATE - Seize nouvelles personnes ont été inculpées dans l'enquête pour corruption au sein de la Fifa. Parmi eux des hauts responsables de l'organisation.

Encore une nouvelle vague d'inculpations à la Fifa. Plusieurs dirigeants latino-américains du football figurent parmi les 16 personnes supplémentaires inculpées par la justice américaine dans le cadre de son enquête sur des soupçons de corruption dans l'attribution de droits de retransmissions télévisées de matches internationaux de football. 

Le président en exercice de la Concacaf (Confédération de football d'Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes), le Hondurien Alfredo Hawit, de même que le président de la Conmebol (Confédération sud-américaine de football), Juan Angel Napout, tous deux arrêtés à l'aube par la police suisse à Zurich, figurent sur ce nouvel acte d'inculpation qui élargit l'enquête lancée au printemps. "Chacun de ces 16 nouveaux suspects est inculpé de racket organisé et d'autres infractions liées aux abus commis dans l'exercice de ses fonctions, sur une longue période", a déclaré la ministre américaine de la Justice, Loretta Lynch.

Deux anciens membres du comité exécutif. Marco Polo del Nero, qui préside la Fédération brésilienne (CBF), et un de ses prédécesseurs, Ricardo Teixeira, sont également visés. Tous deux sont d'anciens membres du comité exécutif de la Fifa."Deux générations de dirigeants du football ont commis des abus de confiance à des fins d'enrichissement personnel, souvent par le biais d'une alliance avec des dirigeants sans scrupules du secteur du marketing sportif qui ont exclu la concurrence et préservé des contrats hautement lucratifs pour eux-mêmes via le versement systématique de pots-de-vin et de commissions", dénonce le département de la Justice américaine.

27 inculpations. Depuis le mois de mai, début de l'enquête qui ébranle les instances du football mondial jusqu'à leur tête, la justice américaine en est désormais à 27 inculpés. Tous sont accusés d'avoir participé à un pacte de corruption qui a abouti au versement de plus de 270 millions de dollars de commissions occultes dans le cadre de la vente des droits médias et marketing de manifestations sportives. Le système, précise la justice américaine, était en place depuis un quart de siècle. On trouve aussi dans la liste de la justice américaine un ancien président de la fédération panaméenne, Ariel Alvarado, les Argentins Jose Luis Meiszner et Eduardo Deluca, actuel et ancien secrétaire général de la Conmebol.

Perquisitions. L'enquête diligentée par la justice américaine a conduit par ailleurs les agents du FBI à perquisitionner dans les locaux de Media World, une filiale du groupe espagnol de médias Imagina, à Miami. Media World était l'une des sociétés de marketing sportif non identifiées mentionnées dans l'acte d'inculpation délivré par la justice américaine en mai pour des faits de corruption impliquant de hauts dirigeants du football sur le continent américain.