Vols : un quart des condamnations visent des étrangers

  • A
  • A
Vols : un quart des condamnations visent des étrangers
Dans un tribunal. Image d'illustration.@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

Selon une enquête de l'ONDRP publiée mercredi, les personnes originaires de Roumanie et des Balkans représentent la proportion la plus importante.

Un quart des condamnations pour vols prononcées en France en 2013 et 2014 ont visé des étrangers, selon une enquête de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales publiée mercredi. Le chiffre est en hausse, précise l'ONDRP. 

Proportion doublée. En 2013 et 2014, 24% des 167.785 condamnations pour vols ont concernées des personnes de nationalité étrangère. Par rapport aux années 2008 et 2009, "cette proportion a été presque multipliée par deux", indique l'ONDRP ajoutant qu'elle "se situait alors à 12,1%". L'organisme rappelle qu'une étude publiée en décembre 2013 sur les personnes mises en cause dans les affaires de vol avait aussi constaté une croissance similaire.

Géorgiens et Roumains. En proportion, les Géorgiens connaissent la hausse la plus importante avec cinq fois plus de condamnations entre 2008-09 et 2013-14. Mais "en volume", la plus forte augmentation a concerné les personnes de nationalité roumaine. "Leur nombre annuel moyen en 2013 et 2014 a été proche de 6.000, alors qu'il était inférieur à 2.200 en 2008 et 2009", explique l'ONDRP.

Par groupes de nationalité, ce sont les personnes originaires de Roumanie et de l'Europe balkanique qui sont les plus concernées avec 9,1% du total des condamnations, suivies de celles originaires d'Afrique du Nord (7,1% du total).

"Criminalité transnationale". Selon cette enquête, cette augmentation s'explique par une "mutation inédite à partir de la fin des années 2000, notamment sous l'effet d'une implication croissante de la criminalité organisée transnationale".