Voiture de police incendiée à Paris en mai : un nouveau suspect arrêté

  • A
  • A
Voiture de police incendiée à Paris en mai : un nouveau suspect arrêté
Huit personnes sont mises en examen pour l'incendie d'une voiture de police (illustration).@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Un huitième suspect a été mis en examen dans l'affaire de la voiture de police incendiée à Paris mi-mai : l'homme aurait mis un coup de plot dans la vitre de police.

Un nouveau suspect a été arrêté et écroué mercredi dans l'enquête sur l'attaque d'une voiture de police incendiée le 18 mai 2016 à Paris par des manifestants alors que deux agents étaient à l'intérieur, a appris l'AFP vendredi de sources concordantes. Ce trentenaire habitant Montreuil, en Seine-Saint-Denis, a été placé en détention provisoire. Il est mis examen pour tentative de meurtre sur policiers, destruction et violences en bande organisée, a précisé une source judiciaire.

Il aurait porté un coup de plot dans la vitre. Il est notamment accusé d'avoir mis un coup de plot métallique dans la vitre arrière de la voiture de police, étape qui précède le lancer du fumigène incendiaire, selon une source policière. Dans cette affaire suivie par le 2e district de police judiciaire de Paris, sept suspects ont déjà été interpellés entre mai et septembre. Quatre d'entre eux sont en détention provisoire et les trois autres placés sous contrôle judiciaire. Les sept sont également mis en examen pour tentative de meurtre sur policiers, destruction et violences en bande organisée.

La manifestation dérape. Les faits s'étaient déroulés près de la place de la République, lorsqu'une contre-manifestation interdite avait dégénéré en marge d'un rassemblement inédit à l'appel de syndicats de police contre la "haine anti-flics". Sur les images, plusieurs personnes cagoulées attaquaient tour à tour la voiture, l'une brisant une fenêtre, une autre frappant un policier à l'intérieur, une autre encore cassant la vitre arrière à l'aide d'un plot métallique. Enfin, un individu lançait un fumigène allumé dans la voiture, provoquant un embrasement et forçant les agents à en sortir.