Visite au Mont Valérien le 18 juin : un passage obligé pour tous les présidents

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dès 1945, le Mont Valérien est devenu un lieu de mémoire pour les résistants français.

INTERVIEW

Le président Macron s'est rendu au Mont Valérien dimanche pour célébrer le 77ème anniversaire de l'appel du 18 juin 1940. Olivier Wievorka, historien spécialiste de la Seconde Guerre mondiale, décrypte cet événement pour Europe 1.

Des célébrations dès 1945. Le Mont Valérien, cette forteresse construite à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, est devenu un haut lieu de la mémoire nationale, un passage obligé du président de la République depuis un autre 18 juin, en 1960. "Et même avant", précise l'historien. "Le Mont Valérien était utilisé par les Allemands pendant la guerre pour fusiller des otages et des résistants, a été transformé dès 1945 en lieu de mémoire." À partir de 1960, le Général de Gaulle a donné à cette cérémonie "un certain éclat en construisant le monument que nous connaissons aujourd'hui."

Un appel peu entendu en Angleterre. Quant au célèbre appel du Général aux résistants français sur les ondes de la BBC depuis Londres le 18 juin 1960, il n'a jamais été enregistré. "Donc tous les extraits de ce discours que l'on diffuse aujourd'hui sont postérieurs", explique Olivier Wievorka. Par ailleurs le Général ne pense pas, en 1940, à organiser la résistance en métropole mais plutôt en Angleterre. Il appelle les résistants français à le rejoindre en Angleterre. Mais seuls "quelques milliers" de Français présents en Angleterre vont y rester, rappelle l'historien. 

Pourquoi une cérémonie en France seulement ? "La cérémonie du Mont Valérien est relativement importante pour le lieu de mémoire mais aussi pour l'Ordre de la libération qui accueille le président de la République. Donc où irait-on à Londres ?", s'interroge l'historien.