Violences sur un lycéen : six mois avec sursis requis contre un policier

  • A
  • A
Violences sur un lycéen : six mois avec sursis requis contre un policier
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

En marge d'une manifestation contre la loi Travail, cet agent des forces de l'ordre avait violemment frappé un lycéen parisien. Il comparaissait jeudi pour violences volontaires.

Le parquet a requis jeudi six mois de prison avec sursis à l'encontre d'un policier jugé pour avoir asséné un violent coup de poing à un adolescent de 15 ans aux abords du lycée Bergson à Paris, une scène dont la vidéo avait été largement diffusée. Voulant croire que le fonctionnaire de police, âgé de 26 ans, est "conscient de la gravité de son geste", le procureur a proposé au tribunal de ne pas inscrire sa condamnation à son casier judiciaire.

Un geste "illégitime". Une vidéo de la scène, rapidement diffusée sur internet, montre le lycéen de 15 ans à terre, entouré de policiers qui le somment de se lever, avant de lui saisir les bras pour le remettre debout. C'est alors qu'un policier casqué lui porte un violent coup de poing au visage, ce qui déséquilibre l'adolescent et le fait tomber. Geste d'une "illégitimité absolue", de la part d'un "fonctionnaire de police qui a perdu ses nerfs sur un gamin, après avoir passé un mauvais moment" en ayant subi des jets d’œufs de la part de lycéens, a déclaré le procureur dans son réquisitoire.

Que le policier ait visé le plexus, comme il l'a soutenu à l'audience, ou le visage, toujours est-il que cela représente pour le parquet "des violences absolument injustifiées au regard des circonstances". À l'issue de la plaidoirie de la défense, le tribunal a mis son jugement en délibéré au 24 janvier.