VIDEO - Orages : les images impressionnantes des intempéries

  • A
  • A
Partagez sur :

Des pluies et des chutes de grêle ont touché plusieurs départements de l'Hexagone dans la nuit de mercredi à jeudi. Un homme de 64 ans a été mortellement touché par la chute d'un arbre en Corrèze.

Les orages ont été particulièrement violents mercredi et toute la nuit, sur une grande partie du territoire. Quelque 31 départements avaient été placés par Météo-France en vigilance orange. En Corrèze, un homme de 64 ans a été touché mortellement par la chute d'un arbre

Quelque 95.000 foyers privés d'électricité en Dordogne. En Nouvelle-Aquitaine, plusieurs milliers de foyers ont été privés d'électricité : ils était toujours 136.000 jeudi matin, selon Enedis. "Nous avons toujours pas moins de 95.000 clients coupés en Dordogne (75.000), Lot-et-Garonne (8.000), Gironde (12.000), Corrèze (26.000), Haute-Vienne (12.000) et Poitou-Charente (3.000)", a indiqué Xavier Salon, directeur de la communication chez Enedis Aquitaine Nord.

En Dordogne, les pompiers ont effectué plus de 500 interventions et deux personnes ont été blessées. Le trafic ferroviaire dans le Sud-Ouest est également très fortement perturbé, indique la SNCF. Sur le réseau TER, "la circulation est interrompue jusqu'à nouvel avis sur les axes Bordeaux - Périgueux et Bordeaux - Bergerac.  Des retards sont à prévoir sur l'ensemble des lignes au départ à l'arrivée de Bordeaux St Jean", précise la compagnie sur son site



Des vents violents en Charente. Les intempéries ont également été particulièrement violentes en Charente. Quelque 800 maisons ont été touchées et 80.000 mètres carrés de toitures endommagées. En quelques heures, il est tombé 22,8 millimètres d'eau. Les vents ont parfois soufflé à 100km/h.



Plusieurs parcelles agricoles complètement détruites en Ariège. L'épisode orageux a également touché le département de l'Ariège. La grêle a été particulièrement violente dans le centre ville de Foix.




Deux parcelles de maïs et de blé de 60 hectares ont été complètement fauchées avec des dégâts de 200.000 euros en moins d'un quart d'heure.