Vendre en viager : le plan B des jeunes seniors

  • A
  • A
Vendre en viager : le plan B des jeunes seniors
@ REUTERS
Partagez sur :

SOCIÉTÉ - Les sexagénaires qui ont une petite retraite ont de plus en plus recours à cette option.

En moins de dix ans, le nombre de vente de viagers a quasiment triplé. Parmi les vendeurs, depuis trois ans, on compte de plus en plus de jeunes seniors. Vendre son appartement ou sa maison en continuant à vivre dedans jusqu'à sa mort, est pour eux un moyen d'arrondir les fins de mois.

"277 euros de retraite par mois, c'est insuffisant". Avec la crise et l'allongement de la durée de la vie, beaucoup de jeunes seniors choisissent de vendre en viager pour compléter leur retraite. Axelle a ainsi vendu son studio avant ses 70 ans pour toucher une petite rente : "je touche 573 euros par mois. Cette somme remplace la retraite", explique-t-elle à Europe1. "J'ai très peu de retraite car j'ai beaucoup travaillé pour rien, en bénévolat. Je touche 277 euros de retraite par mois ce n'est pas suffisant", ajoute-t-elle.

Un "pari" pour les acheteurs. Du côté des acheteurs, il faut avoir le goût du "jeu" lorsque l'on achète à des sexagénaires. Mais selon Hélène Leraitre, gérante de France Viager, le "pari" n'est pas si risqué car, contrairement à ce que l'on imagine, on meurt aussi beaucoup avant 70 ans : "les maladies qui sont déclarées telles Alzheimer ou un cancer vont se développer beaucoup moins rapidement à 80 ans qu'à 60 ans", explique-t-elle. "Les personnes qui n'ont pas préparé leur retraite se retrouvent à un changement de vie qui peut être parfois brutal et cela peut-être aussi un couperet", précise-t-elle.

Reste qu'acheter un bien immobilier en misant sur le décès de la personne qui le vend peut rebuter certains. 



Et si vous pensiez au viager ?par Europe1fr