Vannes : un Congolais usurpe 18 identités pour ouvrir des crédits

  • A
  • A
Vannes : un Congolais usurpe 18 identités pour ouvrir des crédits
L'homme de 54 ans a falsifié de nombreux documents pour ouvrir des crédits.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Un Congolais a été condamné jeudi pour avoir usurpé l'identité de 18 personnes, dans le but d'ouvrir des crédits. Le prévenu achetait des téléphones pour les revendre. 

Il a volé l'identité de 18 personnes. Un Congolais de 54 ans a été condamné jeudi à trois ans de prison ferme pour escroquerie en récidive, recel et détention frauduleuse de faux documents administratifs, après avoir usurpé l'identité de 18 personnes. L'homme a falsifié et utilisé plusieurs cartes d'identité, cartes bleues et relevés d'identité bancaires, en octobre et novembre 2015, rapporte Ouest France.

Il tente d'ouvrir un crédit pour un iPhone. L'homme a ainsi dupé plusieurs commerçants à Vannes en Bretagne, Paris, et Saint-Germain-en-Laye... Jusqu'à ce qu'il soulève la méfiance d'une employée de la Fnac de Vannes. Le prévenu a tenté d'ouvrir un crédit pour l'achat d'un iPhone 6, en présentant un RIB et une pièce d'identité au nom de Monsieur Durant. Les officiers de police retrouvent alors sur lui plusieurs documents falsifiés, ainsi que des chèques vierges et la copie d'un passeport volé.

13 crédits ouverts. "J’étais en situation irrégulière, j’ai un sens moral, mais là je vous parle de survie. J’achetais principalement des iPhone facilement revendables", a expliqué le prévenu à l'audience, en reconnaissant les faits. Au total, 13 crédits ont été ouverts sur la base de faux documents, pour un préjudice estimé à 30.000 euros par les parties civiles. Le Congolais a écopé d'une peine de trois ans de prison ferme ainsi que d'une interdiction de séjour de cinq ans en France.