Vacances scolaires : opération "argent de poche" pour les jeunes de Pontivy

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Vous avez entre 14 et 18 ans et vous souhaitez gagner un peu d'argent cet été ? Alors vous êtes chanceux si vous habitez la commune de Pontivy, dans le Morbihan. 

La commune de Pontivy dans le Morbihan a eu l’idée de proposer des petits boulots aux jeunes de 14 à 18 ans durant les vacances scolaires. L’opération s’intitule "argent de poche" car il s’agit pour les adolescents sélectionnés de gagner de quoi financer des projets de vacances ou de futurs frais d’études, tout en assurant de menus services au profit de la communauté. Et le moins que l'on puisse dire c'est que la ville est victime de son succès. 

Des petits travaux. La mairie de Pontivy a, en effet, été littéralement submergée par des lettres de motivation juvéniles même s’il n’y aura que 40 heureux élus. Ces 40 jeunes prendront "leurs fonctions" pendant les vacances scolaires pendant deux heures et demie les après-midis, en partenariat avec les services de la Ville : centre technique, médiathèque, CCAS, services administratifs et ce, en présence d’un tuteur adulte pour les encadrer. Ce dispositif, lancé pour la première fois cet été à titre expérimental, concernera les petits travaux de la ville tels que la menuiserie, maçonnerie, mécanique, peinture, nettoyage des espaces verts, serres, installation des podiums pour les festivals d’été, rangement des documents à la médiathèque, assistance aux personnes âgées (courses, jardins…), accompagnement sur les animations et sorties au centre de loisirs, participation à la préparation des goûters, aide à la restauration.

Six euros de l'heure. Il s'agit pour les jeunes de 14 à 18 ans de réaliser un premier travail au service de la communauté. Des jobs qui sont, en plus, payés six euros de l’heure. "L’idée est d’impliquer les jeunes dans la ville et les valoriser aux yeux des adultes. Cela leur permet également de sortir de la passivité car à 14 ans, certains n’ont encore jamais fait la vaisselle à la maison ou pris une binette dans les mains de leur vie. Ces jeunes vont donc se sentir fiers de leur travail effectué", a expliqué à Europe 1 l'adjointe en charge de l’éducation, de l’enfance, de la jeunesse et de la vie étudiante à la mairie de Pontivy, Soizic Perrault. Le coût de cette opération n'est pas exorbitant pour la ville, puisqu'il est estimé à 3.750 euros sur l'année. 

Un premier pas dans la vie active. Les 40 jeunes vont également recevoir un guide de bonne conduite et les agents municipaux joueront les tuteurs. Pour Déborah, 15 ans, ce premier job est un moyen de découvrir la vie active. "Je vais développer mon autonomie et c’est déjà un pas en avant pour découvrir ma future vie active avec les contraintes, la satisfaction du travail accompli et tout ça en aidant la ville de Pontivy", explique-t-elle. Du haut de ses 16 ans, Théo, y voit lui un moyen de réaliser la valeur de l'argent. "Je vais découvrir ce que c’est que de travailler, réaliser que l’argent ne se gagne pas tout seul et qu’il faut travailler pour gagner sa vie", affirme-t-il.

Et pour ces jeunes, cette petite rémunération est aussi un moyen de passer, par la suite, un bel été de vacances.