Vacances : ces villes et villages qui ont profité de l'actualité cet été

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Village le plus chaud en pleine nuit, village-départ du Tour de France ou encore ville où se trouve la maison présidentielle... Les touristes se sont bousculés dans certaines villes cet été.

Toutes les bonnes choses ont une fin et c'est la reprise du travail pour de nombreux Français lundi. Une pause estivale qui, si elle a été bénéfique sur le moral et la forme de nombreux vacanciers, l'a été aussi pour certaines villes qui ont fait l'actualité.

Record de chaleur nocturne. Comme en Corse dans le petit village de Marignana où il a fait 30,5°C dans la nuit du 31 juillet au 1er août, un nouveau record national établi grâce au chaud sirocco qui n'a pas faibli cette nuit-là. Une chaleur plutôt bien vécue par les touristes à en croire Paul, gérant d'un gîte. "Les touristes viennent pour la chaleur donc... Ils répètent 'Ah qu'est-ce qu'il fait chaud' mais en fait, ils ne regrettent pas tant que ça. Beaucoup viennent aussi du Nord, ils ont besoin de chaleur", raconte-t-il au micro d'Europe 1.

Succès pour le village-départ du Tour de France. Laissac-Sévérac-l'Église a aussi été au centre des attentions puisque ce village de l'Aveyron était village-départ du Tour de France pour la première fois. Un succès populaire qui a dépassé les espérances du maire. "On a des images tellement fortes, on vivait un rêve éveillé", raconte Claude Salles. "Tous les commerces autour disaient 'On a encore eu que des gens aujourd'hui qui sont venus voir d'où était parti le Tour de France'. On a côtoyé toutes ces vedettes, c'est magique."

Un apéro au Touquet ? À plus de 800 kilomètres de là, au Touquet, la vedette c'était la maison d'Emmanuel Macron. Objet de curiosité, les touristes n'ont cessé de défiler dans l'agence immobilière de Suzy, située juste en-dessous. "On était embêtés toutes les heures par des gens qui nous demandaient si on les avait déjà vus, s'ils étaient sympas, si on leur a déjà parlé, si on a déjà été invités à boire un verre aussi..."

La réponse est non, cette invitation n'a pas eu lieu. Mais l'espoir reste permis, quinquennat oblige, les Touquettois sont assurés de vivre un été similaire au moins lors des quatre prochaines années.