Une nouvelle plateforme pour aider les jeunes à trouver un emploi

  • A
  • A
Une nouvelle plateforme pour aider les jeunes à trouver un emploi
Grâce à cette nouvelle plateforme, le ministère du Travail espère aider un million de personnes en cinq ans.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Le ministère du Travail vient de lancer un site web pour aider les jeunes à trouver un emploi. Objectif : leur donner des astuces pour leur CV ou leur entretien d'embauche.

Les jeunes de moins de 25 ans les plus éloignés de l'emploi ont désormais un nouvel outil à leur disposition pour se raccrocher aux wagons du marché du travail. Son nom : Clicnjob, une plateforme web construite de manière totalement empirique à partir de l'usage que les jeunes font du numérique, via leur smartphone et leur compte Facebook. L'objectif est ambitieux : aider un million de personnes en cinq ans.

Des quizz et des vidéos instructives. Sur Clicnjob, pas de fiches théoriques sur la recherche d'emploi, ni de longs discours sur la meilleure façon de présenter une candidature. En revanche, les jeunes à la recherche d'un emploi peuvent répondre à des quizz pour s'entraîner et gagner en confiance. Des vidéos leur permettent également de se mettre en situation face à un recruteur. Ramata, 20 ans, recherche un emploi depuis le mois de mai. Elle expérimente avec gourmandise cet apprentissage par l'exemple. "Sur ces vidéos, on voit des jeunes qui sont dans la même situation que nous. En voyant leurs erreurs, on apprend rapidement. Tout est expliqué et on fait tout pour s'améliorer", se réjouit-elle.

clinjob

Un CV bien présenté et hiérarchisé. Clicnjob propose aussi un module d'aide à la rédaction d'un CV. Un outil bien utile quand on veut mettre en avant beaucoup de compétences et d'expériences mais que l'on ne sait pas comment les présenter ni comment les hiérarchiser. "On ne se casse pas la tête à l'utiliser, c'est simple. On voit clairement le résultat avec mon CV qui est bien fait, bien présenté. Ça me donne confiance pour trouver un emploi", s'enthousiasme Abdelaziz.

La plate-forme était testée depuis le mois de juin par 1.500 jeunes dans une vingtaine de Missions locales. Elle est maintenant accessible dans toute la France, gratuitement.