Une mère de mannequin : "on la félicitait pour sa maigreur"

  • A
  • A
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Sa fille, Victoire Dauxerre, est tombée dans l’enfer de l’anorexie. 

L’incitation à la maigreur excessive pourra à l'avenir être réprimée. Les députés ont créé dans la nuit de mercredi à jeudi un nouveau délit puni d'un an d'emprisonnement et de 10.000 euros d'amende. En revanche, l'Assemblée nationale a rejeté un amendement interdisant le recours par les agences de mannequinat à des top models diagnostiqués en état de dénutrition.  

"L'enfer qui commence". C'est pourtant ce qui est arrivée à Victoire Dauxerre, tombée dans l'enfer de l'anorexie, du temps où la jeune femme défilait sur les podiums. Sa mère a raconté son histoire, jeudi sur Europe 1. Alors qu'elle prépare le concours de Sciences Po, Victoire est repérée dans la rue. Son ascension est fulgurante. Très vite, la jeune fille défile pour les plus grands, fait des couvertures de magazines, voyage partout dans le monde. "On croit que c'est un rêve, en réalité, c'est l'enfer qui commence", résume Inès Dauxerre.





Dauxerre : "On la félicitait pour sa maigreur"par Europe1fr



"Rentrer dans une taille 34 ou 32". Le quotidien d'une jeune fille mannequin, "c'est courir sans manger", raconte la maman de Victoire Dauxerre, qui accompagnait sa fille lors des défilés fashion weeks. "Il peut y avoir dix castings par jour. Les filles courent d'un casting à l'autre. Ensuite, elles rentrent à l'hôtel et mangent une pomme dans leur journée", se rappelle Inès Dauxerre.

Pour la mère de Victoire, ce sont bien les agences de mannequins qui poussent les filles à se faire maigrir. "Le matin, les mannequins se pèsent. Si on a perdu 300 grammes, c'est formidable parce qu'on va pouvoir rentrer dans un 34 ou 32. Et faire plus de défilés", raconte Inès Dauxerre.

"Bravo. Tu as encore maigri". "On félicitait Victoire pour sa maigreur. On lui disait 'Bravo. Tu as encore maigri. C'est formidable !'. "Il y a une pression exercée sur les mannequins. C'est d'ailleurs pour ça qu'elles ne peuvent pas en parler sinon elles ne travaillent plus", estime Inès Dauxerre.

"Je me suis dit : "Elle va mourir". Un jour où elle rentre dans la salle de bains, la maman de Victoire découvre le corps décharné de sa fille. Elle realize que Victoire est devenue anorexique. "Je l'ai vue dans son bain, et là, je me suis dit : "Elle va mourir'. Aujourd'hui, Victoire a quitté le monde des podiums. Sans regrets, affirme sa mère.

>>> LIRE AUSSI - Priver les mannequins anorexiques de défilés, une mesure réaliste ?

>> LIRE AUSSI - Vogue veut des mannequins en bonne santé