Une commune s'oppose à l'installation du compteur Linky

  • A
  • A
Une commune s'oppose à l'installation du compteur Linky
Le compteur Linky@ ALAIN JOCARD/AFP
Partagez sur :

Une petite commune de l'Isère a voté en conseil municipal son opposition à l'installation des nouveaux compteurs électriques Linky.

Linky, c'est ce compteur électrique nouvelle génération que doit déployer ERDF dans 35 millions de foyers en France d'ici 2021 avec pour principal avantage de pouvoir être piloté et consulté à distance, sans intervention d'un technicien. Des voix commencent cependant à s'élever contre ce compteur, notamment pour des raisons sanitaires. C'est le cas en Isère, à Saint-Nizier du Moucherotte, une petite commune du Vercors où le conseil municipal a même voté une délibération contre ce compteur.

Des ondes électromagnétiques. La semaine dernière, à l'unanimité, les élus de la commune de Saint-Nizier ont décidé de refuser l'installation du compteur EDF Linky. Une décision que le maire de la ville, Franck Girard, justifie par plusieurs raisons et tout d'abord par ses émissions d'ondes. "On se pose des questions sur les rayonnements électromagnétiques [et] on rajoute encore des ondes sur des ondes par (...) le courant porteur en ligne (CPL)" avec ce compteur, explique-t-il.

Un problème de "sûreté nationale". Autre point qui pose problème : celui de la "sûreté nationale". "On sait que ces compteurs sont vulnérables, qu'ils sont piratables. Nous sommes en état d'urgence donc, est-ce qu’aujourd’hui, il est judicieux d'implanter ce type de compteur en France ?", s'interroge Franck Girard. "Nous, on dit juste, simplement et très modestement, qu'on ne veut pas de ce cadeau", poursuit-il.

Soutien des habitants. Le maire du village explique enfin que l'arrivée de Linky entraînera des suppressions d'emplois et notamment pour les personnes chargées de relever les compteurs puisqu'ils seront désormais relevés automatiquement à distance. Dans la commune, les habitants soutiennent la décision de la mairie. Parmi eux, Michelle explique : "j'ai appris qu'il y aurait des ondes donc moi, aujourd’hui, je dirai non". Envoyée à ERDF et à la préfecture de l'Isère, la décision n'a pas encore entraîné de réaction des deux organismes. 

Invité du Grand direct de l'Actu fin février, Stéphane Lhomme, conseiller municipal de Saint-Macaire, autre commune qui a refusé le nouveau compteur d'EDF, avait justifié son choix sur Europe 1. Ecoutez-le : 

L'exemple canadien. Les opposants s'appuient également sur l'exemple du Canada qui a installé il y a quelques années des compteurs de ce type et est en train de les enlever pour des raisons de santé publique. Le pays revient en effet à des compteurs traditionnels non connectés.