Un tremblement de terre de magnitude 5 ressenti en Charente-Maritime

  • A
  • A
Un tremblement de terre de magnitude 5 ressenti en Charente-Maritime
@ Capture franceseisme.fr
Partagez sur :

Un tremblement de terre de magnitude 5 sur l'échelle de Richter a été ressenti de Nantes à Bordeaux à 8h46 jeudi matin.

La terre a tremblé en Charente-Maritime jeudi matin, vers 8h46. Le séisme de magnitude 5 sur l'échelle de Richter - 4,3 selon l'USGS, l'institut américain - a été ressenti dans un triangle Nantes-Bordeaux-Limoges, selon les informations recueillies par Franceseisme.fr. L'épicentre est situé à proximité de la D939 au sud-est de La Rochelle selon ce même site spécialisé.

Plusieurs témoignages affluent. Sur les réseaux sociaux, plusieurs témoignages attestent de la secousse. "Toute la maison de ma marraine a tremblé... C'est fou", indique cet internaute, à La Rochelle. "On l'a ressenti jusqu'en Vendée", témoigne à son tour Aurora Borealis dans un tweet. "Nous venons de ressentir un tremblement de terre à La Couarde sur Mer sur l'île de Ré, on aurait cru que le métro passait sous la maison !!!", écrit un internaute. Plusieurs personnes affirment avoir ressenti le tremblement de terre "jusqu'à Angers, dans le Maine-et-Loire". Notre correspondant dans l'Ouest, Stéphane Place, a également ressenti ce tremblement de terre sur l'île d'Oléron pendant un quart d'heure. 

Des sites évacués. Selon le quotidien Sud-Ouest, des sites sensibles comme l'usine Alstom à Aytré en Charente-Maritime, ont été évacués. Aucun dégât important n'a été signalé dans l'immédiat. "A cette heure, cet événement n'a pas donné lieu à des demandes de secours auprès des sapeurs-pompiers", a indiqué la préfecture dans un communiqué. "Un recensement plus précis des conséquences a été lancé par les services de la Préfecture, en lien avec les sapeurs pompiers, la gendarmerie et les autres services de l'Etat", souligne-t-elle.

Pas de secousse aussi importante depuis 1972. La Charente-Maritime est connue pour son activité sismique, généralement plutôt du côté de l'île d'Oléron, explique Sophie Lambotte, sismologue au Rénass, situé à Strasbourg. "Magnitude 5, c'est déjà un séisme important, on n'en a pas si fréquemment que ça, ça sort un peu de l'ordinaire", souligne-t-elle. Selon la sismologue, un tremblement de terre d'une magnitude supérieure à 5 avait été enregistré du côté de l'île d'Oléron en 1972, et un autre autour de 4,5 en 2005. Une activité sismique importante est également connue plus au nord, du côté de Fontenay-le-Comte, en Vendée voisine. "On est à la limite des failles héritées du Massif armoricain, des failles cisaillantes qui coulissent d'un bord sur l'autre. Il y a d'autres failles du côté d'Oléron qui sont de même orientation", conclut Sophie Lambotte.