Un réacteur tombe en panne à la centrale nucléaire de Fessenheim

  • A
  • A
Un réacteur tombe en panne à la centrale nucléaire de Fessenheim
@ AFP
Partagez sur :

Le réacteur numéro 1 de la plus vieille centrale de France en activité s’est arrêté brusquement vendredi matin, suite à une panne dont la cause demeure inconnue.

C’est un incident de plus pour la doyenne des centrales nucléaires françaises. Le réacteur numéro 1 de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, s'est arrêté de manière inopinée vendredi matin, à la suite d'une panne dont l'origine était inconnue dans l'immédiat, a-t-on appris auprès de la direction de la centrale.

"Une panne sans gravité". "L'arrêt automatique du réacteur numéro 1 est intervenu vendredi peu après 9 heures", a-t-on indiqué de même source, confirmant des informations de la radio France Bleu Alsace. Selon les premiers éléments, il s'agit d'une panne sans gravité, a précisé la direction.

Le réacteur n°2 toujours en marche. "Le système de protection du réacteur a généré l'arrêt" de la tranche numéro un et "des équipes se trouvent sur place" pour déterminer l'origine de la panne et établir un diagnostic, a-t-on ajouté de même source. En revanche, le réacteur numéro deux est resté couplé au réseau et a continué à fonctionner normalement. En juillet 2013, le réacteur n°2 avait dû être arrêté durant deux jours, à cause d’une panne d'une pompe du circuit primaire.

Un arrêt de la centrale pour 2017 ? Mise en service en 1978, avec deux réacteurs de 900 mégawatts chacun, Fessenheim accumule les incidents de fonctionnement. Située en zone sismique et inondable, elle est au cœur du combat des antinucléaires qui réclament sa fermeture depuis de nombreuses années. 

La fermeture de Fessenheim faisait partie des 60 promesses avancées par François Hollande durant sa campagne présidentielle, en 2012. Il avait assuré qu’elle serait arrêtée d'ici fin 2016 mais, s'il a réaffirmé sa volonté d'arrêter son activité en mars dernier, on parle désormais d'une fermeture "à l'horizon de la fin du quinquennat".