Un quartier de Strasbourg s'attaque à l'abstention dans les banlieues

  • A
  • A
Partagez sur :

Le quartier du Neuhof à Strasbourg espère en finir avec les taux records d'abstention dans les quartiers défavorisés, et lance à toutes les banlieues de France un "challenge citoyen".

Dans 1 an et 5 jours, le 23 avril 2017, ce sera le premier tour de la présidentielle. Et sans doute, dès le lendemain, comme à chaque élection, de nombreux commentateurs se désoleront du faible taux de participation, surtout dans les banlieues. À Strasbourg, dans le quartier du Neuhof, on veut en finir avec ce scénario en réveillant dès maintenant les abstentionnistes historiques. Les habitants du quartier ont lancé un immense "challenge citoyen" à tous les quartiers sensibles de France. Leur objectif : faire baisser le plus possible l’abstention.

Mobiliser les 1.300 quartiers prioritaires de France. À la dernière élection régionale, l’abstention au Neuhof est montée à 80%. Un chiffre qui désole de nombreux habitants. "Mobilisons-nous, et qu’on arrête de dire que dans les quartiers on ne sait pas s’engager", clame-t-on dans un spot vidéo qui vise les habitants des 1.300 quartiers prioritaires de France.

Inscrire les habitants sur les listes électorales. Pendant les douze mois à venir une série d’actions devraient être organisée dans les quartiers de Strasbourg. "On va mettre en places des bureaux ambulants. Il suffit d’avoir un ordinateur, une clef 4G et un scanner. On va aller à la sortie des écoles, aux marchés et aux pieds des immeubles inscrire les gens sur les listes électorales. Beaucoup pensent que c’est trop long, trop compliqué, qu’il faut trop de papiers… alors qu’en réalité, c’est simple", explique Djamila au micro d'Europe 1. Les banlieues de Lyon, Paris, Bordeaux, Perpignan ou Lille ont fait savoir qu’elles étaient prêtes à relever le défi. On promet également des têtes d’affiche pour un grand concert aux pieds des immeubles.