Un ex-gardien d'Auschwitz condamné à cinq ans de prison en Allemagne

  • A
  • A
Un ex-gardien d'Auschwitz condamné à cinq ans de prison en Allemagne
@ BERND THISSEN / POOL / AFP
Partagez sur :

Il encourait trois à quinze ans d'emprisonnement pour "complicité" dans la mort d'au moins 100.000 Juifs.

Soixante et onze ans après la fin de la Deuxième guerre mondiale, la justice allemande a condamné à cinq ans de prison Reinhold Hanning, un ex-gardien d'Auschwitz, qui pourrait être le dernier condamné pour les crimes nazis. 

Cinq ans de prison pour complicité.  "L'accusé est condamné à cinq ans de prison pour sa complicité dans le meurtre de 170.000" personnes, a indiqué le tribunal de Detmold (ouest). "Il savait qu'à Auschwitz des gens innocents étaient assassinés quotidiennement dans des chambres à gaz", a ajouté la Cour. "J'ai honte d'avoir laissé cette injustice se produire et de ne rien avoir fait pour l'empêcher", avait déclaré l'ancien SS de 94 ans dans une confession lue à l'audience par ses avocats, rompant avec des décennies de silence. 

Une vie de silence et de honte. Jeune ouvrier dans une usine de vélo, engagé à 18 ans dans les Waffen SS, Hanning avait combattu aux Pays-Bas, dans les Balkans et sur le front russe. Blessé, il avait été transféré début 1942 à Auschwitz dans l'unité Totenkopf (tête de mort). Sans prendre la parole, l'accusé a écouté avec attention les récits poignants des anciens déportés, puis a confié à ses avocats 25 pages de confession.  "Je n'ai jamais pu parler de mon expérience à Auschwitz avec d'autres personnes. Ni à ma femme, ni à mes enfants, ni à mes petits-enfants", a expliqué l'ex-soldat, devenu laitier-fromager après guerre.