Trois Français sur quatre jugent la société française inégalitaire

  • A
  • A
Trois Français sur quatre jugent la société française inégalitaire
L'accès à l'emploi est considéré comme inégalitaire par plus d'un Français sur deux@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Pour 80% des personnes interrogées, la société française est inégalitaire notamment dans le domaine de l'accès aux soins, de l'emploi et du logement.

Plus de trois Français sur quatre (76%) estiment que la société française est inégalitaire, selon le baromètre de la "société inclusive"* réalisé par l'institut Kantar Public pour la Fédération des Pupilles de l'enseignement public (PEP), publié jeudi.

Une société jugée inégalitaire. Seulement 20% des personnes interrogées estiment la société égalitaire et 4% ne se prononcent pas, selon cette enquête réalisée à l'occasion de la quatrième édition des rencontres PEP, organisées jeudi et vendredi à la Cité des sciences et de l'industrie à Paris. L'accès aux soins, l'emploi et le logement sont les domaines dans lesquels les inégalités sont jugées les plus graves : ils sont cités par respectivement 57%, 53% et 46% des personnes interrogées.

Les situations décrites comme devant bénéficier d'efforts particuliers sont les personnes souffrant d'un handicap (citées par 53% des répondants), celles qui ont très peu d'argent (47%) et celles vivant dans des quartiers où l'insécurité est forte (38%).

Un large impact de la suppression des emplois aidés. 53% des personnes interrogées estiment que la baisse du nombre d'emplois aidés annoncée par le gouvernement aura un impact négatif sur l'accès à l'emploi des personnes en difficulté, 51% sur le fonctionnement des associations, 49% sur le fonctionnement des services publics, 45% sur la situation de l'emploi en France et 40% sur la lutte contre les inégalités.

Un besoin d'engagement. 20% des personnes interrogées disent avoir ressenti, au cours des dernières années, le besoin de s'engager pour une cause. Parmi elles, 31% citent la lutte contre les inégalités comme cause prioritaire (+1 point en un an), 16% la lutte contre la maladie et le handicap (inchangé), 16% la cause animale (+6 points), 10% la lutte en faveur de l'environnement (+3 points).

Une "société inclusive" ? Seulement 40% des personnes interrogées ont déjà entendu l'expression "société inclusive", définie par les PEP comme "une société sans privilège ayant le souci d'intégrer tous ses membres". 79% des personnes interrogées estiment que la société française ne correspond pas à cette définition.

*Enquête réalisée par internet du 9 au 23 octobre auprès d'un échantillon représentatif de 2.602 personnes (méthode des quotas) en France métropolitaine, 164 personnes en Corse, 525 personnes en Guyane, à Mayotte et à la Réunion.