Trois conseils pour concilier ramadan et baccalauréat

  • A
  • A
Trois conseils pour concilier ramadan et baccalauréat
@ AFP
Partagez sur :

FICHE PRATIQUE - Pour la première fois depuis trente ans, le ramadan et l'examen tombent en même temps. 

BAC

Le ramadan a commencé jeudi à l'aube en France, et durera un mois. De la levée du jour à la tombée de la nuit, les musulmans sont invités à s'abstenir de boire, de manger et d'avoir des relations sexuelles. La chaleur estivale s'installant peu à peu, les journées étant les plus longues de l'année, cela s'annonce particulièrement éprouvant pour les travailleurs... et les candidats au bac. Car pour la première fois depuis trente ans, le ramadan et l'examen tombent en même temps.

>> Comment traverser cette épreuve ? Voici trois conseils qui (en plus de votre foi), pourront vous aider à lier ramadan et baccalauréat sans trop souffrir.

Comment organiser sa journée ? Le mieux est de se coucher le soir juste après manger, dès la tombée de la nuit vers 22h. Et de mettre un réveil vers 2h30-3h, pour prendre un nouveau repas avant la levée du jour. Pendant la journée, "ne faites pas d'efforts physiques intensifs. Il faut aussi se protéger du soleil", explique sur Europe 1 l'urgentiste Gérald Kierzek.

Pour ceux qui ont une épreuve le matin, n'hésitez pas à faire une sieste après l'épreuve. "À la fin des examens, je leur conseille de rentrer tout de suite pour se coucher, et de ne pas rester à bavarder avec leurs camarades. Il faut absolument dormir 8 heures, même si c’est 4 heures la nuit et 4 heures la journée", assure le docteur Alain Delabos, auteur du livre Bien se nourrir pendant le Ramadan de l’été, cité par L'Etudiant.

Pour le musulman orthodoxe Fateh Kimouche, blogueur sous le nom d'Al Kanz, "le problème ce n'est pas le ramadan, c'est soi-même. C'est sûr que le jeûne est plus facile à supporter si on ne fait pas d'orgie le soir", lors du repas de l'iftar, glisse-t-il. "Beaucoup se sentent plus légers, se sentent même mieux lors du ramadan", assure-t-il.


Le ramadan : quels dangers pour la santé ?par Europe1fr

Que faut-il manger ? Avant de dormir, mangez léger et hydratez-vous. Buvez plus d'eau que d'habitude. Potage, soupe, bouillons seront vos meilleurs amis. N'hésitez pas non plus à prendre un peu de sucre. Et le matin (à 2h30, donc), buvez beaucoup d'eau et lâchez-vous davantage : "en associant une soupe de féculents épaisses, une très grosse portion de viande, de préférence du mouton ou du bœuf, une bonne part de fromage qu'on pourra mettre en gratin ou manger sur du pain", propose par exemple le Huffington Post

Que faire si vous vous sentez vraiment mal ? Contrairement à un voyage difficile, une maladie ou une grossesse, le travail ou le passage d'un examen ne sont pas considérés comme un motif nécessaire pour reporter le jeûne. En revanche, il "peut y avoir des situations où la personne n'arrive pas à assumer le jeûne. A l'impossible nul n'est tenu", rappelle Anouar Kbibech, prochain président du Conseil français du culte musulman (CFCM). Un passage du Coran souligne même : "Dieu veut pour vous la facilité et non la difficulté".

Si vous avez des doutes sur votre capacité à tenir tout le long, allez donc voir votre médecin. Si vous faîtes un malaise, allongez-vous, étendez vos jambes (ça peut-être un malaise vagal) et rompez le jeûne si le malaise persiste. La maladie est un motif "valable" de rupture. Et vous pouvez reporter le nombre de jours non jeûnés après le ramadan. Un droit de report des jours de jeûne, "dont les élèves ne doivent surtout pas se priver", insiste Hassan Oufker, le directeur du lycée musulman Averroès, à Lille, dans L'Etudiant. "J'ai des bouteilles d'eau sucrée et des biscuits si ça ne va vraiment pas. Si ça ne va pas j'essaierai de rattraper les jours", explique ainsi Ilam, lycéen, qui serait tout de même "fier" de tenir. Et d'avoir le bac.