Trois conseils pour "cohabiter" avec son détecteur de fumée

  • A
  • A
Partagez sur :

Les détecteurs de fumée connaissent quelques ratés. Sur Europe 1 mercredi, Fanny Guibert journaliste à 60 millions de consommateurs donne les clés pour bien les entretenir.

Les détecteurs de fumée sont obligatoires depuis un an dans nos logements. Mais à cause de "bip" incessants ou de déclenchements intempestifs, certains utilisateurs y ont renoncé. La faute notamment à un manque d'entretien estime Fanny Guibert, journaliste au magazine 60 millions de consommateurs. Sur Europe 1, elle a livré quelques conseil pour se passer de ces désagréments. 

  • Nettoyer son détecteur de fumée

Il ne suffit pas d'acheter un détecteur pour être protégé, il faut aussi l'entretenir. La poussière est en effet la cause de nombreux déclenchements intempestifs. Pourtant, un simple coup de chiffon régulier sur le détecteur ou passer l'aspirateur dans la pièce peut les éviter.

  • Prendre garde à l'emplacement

Un détecteur qui se déclenche sans raison apparente peut aussi s'expliquer par son mauvais emplacement. Ces appareils peuvent être perturbés par la présence de vapeur. Les règles d'installations expliquées sur les notices d'emploi préconisent d'éviter la proximité de la cuisine et de la salle de bain. Une cuisson ou de la vapeur d'eau peuvent en effet gêner le détecteur.

  • Vérifier les piles 

Si le détecteur bipe, il ne s'agit pas de l'alarme très reconnaissable par son intensité et sa durée mais simplement d'un problème de piles qu'il suffit de changer. Certains utilisateurs décident par ailleurs de les enlever lorsqu'ils s'absentent, de peur que le détecteur entraîne une fausse alerte et l'intervention des pompiers. Une mauvaise idée, car le risque d'oublier de les remettre au retour des vacances peut avoir de graves conséquences lors d'un vrai départ de feu.