Trois "châteaux" du Bordelais rachetés par un Américain

  • A
  • A
Trois "châteaux" du Bordelais rachetés par un Américain
Partagez sur :

Un investisseur américain originaire de Floride, Thomas Sullivan, a acheté trois propriétés viticoles, dont une en appellation Saint-Emilion cette semaine.

Thomas Sullivan, qui a fait fortune dans le BTP, a conclu le 9 septembre l'achat du Château du Parc, 5,15 ha en AOC Saint-Emilion, a annoncé vendredi soir dans un communiqué Maxwell-Baynes Vignobles, spécialisé dans les transactions dans le Bordelais et affilié à Christie's International Real Estate.

Une "puissante plate-forme américaine de marketing et de distribution". Cette propriété fera partie d'un projet plus vaste dans le Bordelais, précise le communiqué, selon lequel Thomas Sullivan utilisera une "puissante plate-forme américaine de marketing et de distribution" pour vendre ses vins aux États-Unis.

Les montants des transactions n'ont pas été révélés. Le Château du Parc avait été acheté en 2011 par Alain Raynaud, expert-oenologue célèbre dans le Bordelais, qui l'a modernisé et développé. Il restera le directeur de la propriété et sera le consultant pour les autres châteaux. Selon le site spécialisé Decanter.com, Thomas Sullivan a racheté au Canadien David Curl deux autres exploitations viticoles bordelaises, le Château Gaby (16 ha en AOC Fronsac) et le Château Moya (huit hectares en AOC Castillon-Côtes de Bordeaux), dont il deviendra le propriétaire fin 2016. Les montants des transactions n'ont pas été révélés.