Tirs à Villiers-le-Bel : cinq jeunes iront bien aux assises

  • A
  • A
Tirs à Villiers-le-Bel : cinq jeunes iront bien aux assises
@ MAXPPP
Partagez sur :

Quatre d’entre eux sont renvoyés pour "tentative d'homicide volontaire" sur des policiers, lors des violences de novembre 2007.

Cinq jeunes seront bien renvoyés devant la cour d'assises dans l'affaire des tirs dirigés contre des policiers, les 25 et 26 novembre 2007, à Villiers-le-Bel, dans le Val-d'Oise, a confirmé la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles, mardi.

Quatre d’entre eux seront jugés pour tentative d'homicide volontaire sur des policiers, ainsi que pour détention et port d'arme prohibés. Le cinquième, soupçonné d'avoir fourni le fusil à pompe, devra répondre de complicité pour ces mêmes faits.

La mort de deux adolescents tués dans une collision entre leur mini-moto et une voiture de police, le 25 novembre 2007, avait été suivi de deux jours de violences entre jeunes et forces de l'ordre. Une centaine de policiers avaient été blessés par des tirs d'armes à feu, un commissaire roué de coups, des bâtiments publics et des commerces détruits.

Il n'y a "aucun élément matériel", affirme Me Sylvie Noachovitch, avocate d'un des accusés qui a "toujours nié les faits". Mon client "était sur les lieux mais pour calmer les jeunes et des témoins sont là pour l'attester", assure-t-elle, annonçant qu'elle réclamera son acquittement devant la cour d'assises.

Dans un autre volet de l'affaire, celui des jets de pierre contre les forces de l'ordre, le procès en appel doit se dérouler à la fin du mois, à Versailles. La circonstance de faits commis "en réunion avec guet-apens" a été retenue.

Par ailleurs, on a appris, lundi, que le parquet de Pontoise avait requis, mi-septembre, un non-lieu pour les deux policiers mis en cause dans la collision.