TÉMOIGNAGE EUROPE 1 - Le calvaire d'Alexia, piégée par des "amis" : "J'avais l'impression d'être une moins que rien"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le harcèlement scolaire contre des adolescentes démarre parfois avec la diffusion de photos ou vidéos volées, où on les voit dénudées. C'est ce qui est arrivé à Alexia il y a trois ans. Aujourd'hui, elle en subit toujours les conséquences.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Alexia n'oubliera jamais cette nuit du Nouvel an. À 17 ans, la jeune fille fait la fête chez des copains. Puis, au cours de la soirée, son petit ami l'attire dans une chambre.

"Le lendemain, elle était sur Twitter". "Nous avons voulu nous isoler, donc nous sommes montés à l'étage. J'ai fermé à clé, nous avons fait l'amour", se souvient Alexia au micro d'Europe 1. "À un moment, des personnes ont ouvert la porte et nous ont pris en photo. Je me suis ruée sur eux pour les faire supprimer cette photo. Quand je me suis réveillée le lendemain matin, elle était déjà sur Twitter. C'est là que je me suis rendue compte qu'ils avaient eu le temps de tout envoyer avant", se désole la jeune fille.

>> De 7h à 9h, c'est deux heures d'info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"L'impression d'être une moins que rien". Pour Alexia, le calvaire ne fait que commencer. "Quand je suis retournée à l'école, je me faisais siffler, aborder, insulter. J'avais l'impression d'être une moins que rien, et que c'était moi la coupable alors que je n'étais qu'une victime", raconte-t-elle. Le pire, elle ne l'apprendra que deux ans plus tard. Lors de cette soirée du réveillon, lorsqu'Alexia ferme la porte à clé pour s'isoler avec son petit ami, celui-ci lui dit qu'il veut vérifier si elle est bien fermée. En fait, il la rouvre, discrètement. Le petit ami d'Alexia est de mèche avec les copains qui ont fait irruption dans la chambre.

Ses harceleurs condamnés. La jeune femme, aujourd'hui âgée de 20 ans, a porté plainte. Trois des "copains" qui ont diffusé le cliché sur les réseaux sociaux ont été condamnés à des peines d'amende. L'auteur de la photo, lui, est toujours en attente de jugement. Trois ans plus tard, Alexia subit toujours les conséquences de cette soirée. Pour s'en sortir, elle est partie faire ses études à l'autre bout de la France et a dû couper les ponts avec toutes ses fréquentations de l'époque.

Conseils à une adolescente et à ses parents

  • Si une photo de vous circule sur les réseaux, faites des captures d'écran pour constituer des preuves

  • Si la photo circule sur Twitter ou Facebook, signalez-la immédiatement au réseau social grâce au bouton prévu à cet effet

  • Si vous décidez de poster une photo dénudée sur les réseaux sociaux, ne cadrez jamais votre visage