Nouvelle opération escargot des forains autour de Paris, Campion dépose un référé

  • A
  • A
Nouvelle opération escargot des forains autour de Paris, Campion dépose un référé
Lundi, les forains avaient déjà mené des opérations escargots autour de Paris.@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Mardi, la circulation a été perturbée à nouveau toute la matinée par les forains sur plusieurs axes autoroutiers en direction de Paris et sur le périphérique parisien.

Les forains menaient mardi matin une nouvelle opération escargot aux abords de Paris pour protester contre la suppression de certaines fêtes foraines dans la capitale, à commencer par le marché de Noël des Champs-Élysées, une décision que leur leader Marcel Campion a contesté en justice.

"Nous déposons ce matin un référé" au tribunal administratif de Paris et "les forains vont attendre une décision de justice", a annoncé sur CNews Marcel Campion, promoteur historique des fêtes foraines parisiennes. "Si la justice est loyale, vous verrez qu'on va gagner", a-t-il ajouté.

Jusqu'à 450 kilomètres de bouchons. Opérations escargot, barrages filtrants, circulation coupée : les difficultés se sont multipliées dès 7h et toute la matinée sur plusieurs axes autoroutiers (A1, A4, A13, A104) en direction de Paris. À 7h30, des dizaines de camions qui roulaient au pas sont arrivés sur le périphérique parisien et ont bloqué plusieurs portes d'entrée de la capitale. Le pic de la perturbation a été atteint vers 09h avec plus de 450 kilomètres de bouchons contre 325 habituellement, selon le site d'information routière Sytadin.





Les blocages ont été levés à partir de 12h30, après que l'avocate de Marcel Camion a déposé un référé-suspension devant le tribunal administratif de Paris, dont l'audience doit se tenir le 14 novembre, selon Le Parisien. Par ailleurs, un manifestant a été interpellé pour outrage et rébellion, précise Reuters. 

"Un problème au niveau national". René Hayoun a regretté qu'on ne parle que du conflit entre la maire de Paris Hidalgo et Marcel Campion, promoteur historique des fêtes foraines parisiennes. "C'est un problème au niveau national : l'État ne prend plus en compte les forains, c'est pour cela que nous demandons à rencontrer les autorités publiques", a-t-il jugé.

"Différentes fêtes foraines sont supprimées ou touchées", a insisté René Hayoun citant notamment à Paris la fête foraine de la Bastille et "Jours de fête" au Grand Palais. "C'est un génocide du monde forain au profit de LVMH, qui va ouvrir un gigantesque parc d'attraction dans le bois de Boulogne", a-t-il accusé.

Un parc d'attraction de LVMH incriminé par les forains. Marcel Campion tout comme Christian Lentz, président d'un syndicat de forains, estimaient également dimanche qu'on "[voulait] exclure les forains de Paris". Ils y voient un lien avec le "parc d'attraction que Bernard Arnault va ouvrir le 1er mai dans le bois de Boulogne, une fête foraine permanente sur 20 hectares", au jardin d'Acclimatation, près de la Fondation Louis Vuitton voisine, également propriété de LVMH.

Le grand parc de loisirs de l'ouest parisien, propriété de la Mairie de Paris et dont le groupe LVMH et la compagnie des Alpes sont concessionnaires, est en travaux jusqu'en mai 2018 pour devenir le deuxième parc de loisirs français, derrière Disneyland Paris.