Strasbourg : 150 personnes forment une chaîne humaine franco-allemande pour l'Europe

  • A
  • A
Strasbourg : 150 personnes forment une chaîne humaine franco-allemande pour l'Europe
Plusieurs dizaines de personnes étaient rassemblées pour dire "oui à l'Europe".@ Sebastien Bozon / AFP
Partagez sur :

L'idée était d'envoyer à l'Allemagne et au reste de l'Europe un "signal positif proeuropéen pour montrer que les Français se mobilisent pour l'Europe", ont expliqué les organisateurs.

Plus de 150 personnes selon la police, plusieurs centaines selon les organisateurs, ont formé dimanche une chaîne humaine sur une passerelle entre Strasbourg et la ville frontière de Kehl en Allemagne pour dire "Oui à l'Europe", avant la présidentielle en France.

Une chaîne entre la France et l'Allemagne. Français, Allemands ou Européens de toutes les générations, venus pour certains en famille, se sont donné la main sur la "Passerelle des Deux Rives", formant une chaîne humaine sur ce pont emprunté par les piétons et les vélos, qui enjambe le Rhin et relie la capitale européenne Strasbourg et Kehl. La manifestation qui s'est tenue dimanche après-midi sous un soleil quasi estival était organisée à l'appel de l'organisation Pulse of Europe, qui se présente comme un mouvement apolitique de citoyens qui mobilise plus de 70 villes européennes.

Envoyer un "signal positif proeuropéen". "Nous avons formé une chaîne humaine pour montrer que nous sommes ensemble, solidaires, et qu'il y a la liberté de circulation en Europe", a déclaré Clémence Haacke, une organisatrice du mouvement strasbourgeois. L'idée était d'envoyer à l'Allemagne et au reste de l'Europe un "signal positif proeuropéen pour montrer que les Français se mobilisent pour l'Europe", a-t-elle souligné. "We are one" ou "Pour une Europe citoyenne" pouvait-on lire sur les panonceaux apportés par les manifestants qui arboraient aussi la bannière bleue étoilée européenne.

L'hymne européen. Les manifestants ont chanté l'hymne européen - en français et en allemand -, et formé avec des panneaux de carton, le drapeau français pour rappeler "l'intérêt que suscitent chez les Allemands, les élections présidentielles en France". Avec un message à faire passer, celui que "les Allemands nous soutiennent dans le choix que les Français vont faire, et qu'ils partagent aussi l'espoir que le président français qui sera élu sera pro-Européen", a souligné Clémence Haacke.

Plusieurs mouvements locaux de Pulse of Europe venus d'Allemagne s'étaient joints à la manifestation. Pulse of Europe présent en France notamment à Paris, Lyon et Toulouse, se rassemble depuis plusieurs semaines les dimanches place Kléber. Le prochain rassemblement est prévu le 22 avril, à la veille du premier tour du scrutin présidentiel en France.