Stains : des parents d'élèves manifestent contre des violences à répétition

  • A
  • A
Stains : des parents d'élèves manifestent contre des violences à répétition
Les faits se sont produits aux abords du lycée Maurice Utrillo, ces dernières semaines. @ Capture d'écran Google maps
Partagez sur :

Une centaine de parents se sont mobilisés pour dénoncer une série de violences survenues aux abords d'un établissement de la ville de Seine-Saint-Denis. 

Un élève frappé à coups de marteau, d'autres menacés : une centaine de parents d'élèves ont manifesté dimanche devant un lycée de Stains, en Seine-Saint-Denis, pour dénoncer une série de violences survenues aux abords de l'établissement. Des violences qui "prennent de l'ampleur", mais l'impression que pour tout le monde "ça devient banal", résument Faïza, 44 ans, dont la fille est en terminale, et une autre mère qui préfère rester anonyme. 

Des "faits graves" depuis quelques semaines. Depuis le début de l'année, plusieurs "faits graves" ont eu lieu aux abords du lycée Maurice Utrillo, situé dans un quartier de Stains en pleine reconstruction, ont rapporté les professeurs. Le 12 mars, un élève a été frappé à coups de marteau sur le parvis de l'établissement. Le 3 avril, un autre a été blessé et un surveillant, présent à la grille, ainsi que des élèves ont été menacés. En réponse, le rectorat de Créteil et la préfecture de Seine-Saint-Denis ont annoncé vendredi plusieurs mesures, dont des patrouilles de police renforcées, le maintien des équipes mobiles de sécurité du rectorat jusqu'au vacances d'avril et la pérennisation d'un poste de surveillant.

À deux mois du Bac. Des réponses jugées insuffisantes par les professeurs et les parents d'élèves, qui prévoient d'occuper à nouveau le lycée lundi. "Ce ne sont que des dispositifs ponctuels, mais les problèmes ne sont jamais résolus", explique Faïza, qui plaide par exemple pour que surveillants et enseignants soient formés à la "gestion des conflits". "Dans deux mois, c'est le Bac", ajoute-t-elle. "Je ne sais pas comment ils vont le passer dans ces conditions".