Six mois après, les voisins de Charlie Hebdo n'ont pas oublié

  • A
  • A
Six mois après, les voisins de Charlie Hebdo n'ont pas oublié
@ AFP
Partagez sur :

Aux abords du siège du journal à Paris, les allers et venues des curieux rappellent aux habitants la journée du 7 janvier.

REPORTAGE

Il y a tout juste 6 mois, le 7 janvier, la France était confrontée à la barbarie des frères Kouachi qui s'en prenaient au journal Charlie Hebdo, tuant 12 personnes. Une journaliste d'Europe1 est retournée aux abords du siège de Charlie Hebdo dans le 11ème arrondissement de la capitale. Elle y a rencontré des habitants avec des souvenirs lourds.

Plus de fleurs mais des souvenirs cauchemars. Les tags ont été nettoyés sur la façade et les fleurs en hommage aux victimes ont été enlevées mais le traumatisme est toujours là. D'ailleurs dans le quartier, certaines personnes qui on croisé les terroristes le 7 janvier refusent d'en parler.

Eric, lui, a vu le policier se faire tuer : "toutes ces images sont encore là", explique-t-il au micro d'Europe1. Des souvenirs ravivés par les allers et venues des curieux : "on voit souvent passer des gens : ils viennent se recueillir et ils repartent. Ça nous rappelle tout."

"Un tourisme bizarre". Les groupes de touristes, appareils photo en bandoulière, ont remplacé les cérémonies de recueillement. Un va et vient trop lourd à supporter pour Félix : "être dans le secteur, c'est revoir constamment des images", dit-il. "A l'époque, j'ai vu les terroristes et j'ai cru que c'était le GIGN. Et puis il y a ce tourisme un peu bizarre. Pourtant ce n'est pas un cimetière ici ! Ils doivent se marrer là haut", veut-il croire.

Les souvenirs cauchemars, tous les voisins les ont régulièrement échangés pour exorciser au cours de déjeuners ces derniers mois. Six mois plus tard, d'autres sujets de conversation affleurent : certes, ils n'oublieront pas… mais ils ont, peut-être, appris à vivre avec.