Sécurité routière : Philippe en Seine-et-Marne lundi avant un plan attendu début 2018

  • A
  • A
Sécurité routière : Philippe en Seine-et-Marne lundi avant un plan attendu début 2018
Edouard Philippe visitera notamment un centre pour polytraumatisés de la route.@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Le plan doit permettre de contrer les mauvais résultats de la France depuis trois ans en matière de sécurité routière. 

Edouard Philippe se rendra lundi matin en Seine-et-Marne pour un déplacement consacré à la sécurité routière, a annoncé Matignon. "Le Premier ministre reviendra sur les pistes à l'étude en matière de sécurité routière et réaffirmera la détermination du gouvernement à donner un coup d'arrêt à la hausse continue de la mortalité routière ces trois dernières années", alors que le gouvernement prépare un nouveau plan pour contrer les mauvais résultats de la France depuis trois ans en la matière.

Baisser la vitesse autorisée. Le chef du gouvernement, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, assistera à des contrôles routiers préventifs, avant de visiter un centre pour polytraumatisés de la route à Coubert (Seine-et-Marne). Parmi les pistes étudiées par l'exécutif figure celle de ramener de 90 à 80 km/h la vitesse maximale sur les routes secondaires à double sens et qui ne disposent pas de séparateur physique, soit une grande partie du réseau français hors autoroutes et voies rapides.

Mauvais chiffres. Emmanuel Macron a annoncé début septembre un nouveau plan de lutte contre l'insécurité routière pour tenter d'enrayer la hausse constante enregistrée depuis 2014, une situation inédite depuis 1972. En 2016, un total de 3.477 personnes ont trouvé la mort sur les routes de France, contre 3.384 en 2014. Le chiffre est très éloigné de l'objectif annoncé en 2012 de descendre sous les 2.000 tués annuels en 2020. "La mortalité routière est en augmentation et il est certain que le gouvernement ne restera pas les bras croisés", dit-on à Matignon, qui n'ignore pas le risque d'impopularité des nouvelles mesures.

Conseils des associations. La réduction de 10 km/h de la vitesse maximale sur la plupart des routes à 90 permettrait, selon les associations de sécurité routière, de sauver 400 vies par an. Les routes hors agglomération (près de 400.000 km en France) concentre un grand nombre de morts sur les routes. Selon les chiffres officiels de la Sécurité Routière, 2.188 personnes ont été tuées sur les routes hors agglomération en 2016 (+0,6% par rapport à 2015), contre 1.019 en agglomération et 270 sur autoroute.