Sécurité routière : les motards manifestent contre le futur contrôle technique

  • A
  • A
Sécurité routière : les motards manifestent contre le futur contrôle technique
@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Une cinquantaine de défilés étaient prévus en France samedi, avant un cortège parisien dimanche entre le château de Vincennes et les Invalides.

Ils défilent parce qu'ils en ont "ras le casque": des associations de motards manifestent ce weekend en France contre le contrôle technique obligatoire de deux roues à la revente, prévu par le gouvernement pour 2017.

"Ca va pétarader dans tous les sens", pronostiquait le coordinateur local de la Fédération des motards en colère (FFMC), David Thomas opposé à l'instauration de cette nouvelle disposition controversée chez les amateurs de deux-roues et qui vise selon lui à "engraisser les multinationales du contrôle technique".

Des rassemblements partout en France. A Lyon, plusieurs milliers de motards - les organisateurs attendaient entre 5 et 7.000 participants - s'étaient élancés en début d'après-midi de la place Bellecour, dans un déluge sonore de moteurs vrombissants et de klaxons stridents, pour une opération escargot.  A Toulouse, un rassemblement a réuni entre 2.000 et 2.500 motards, selon la police, tandis qu'à Rennes, ils étaient plus d'un millier à participer à une opération escargot. Les motards étaient également un millier à Orléans, 500 à Dijon, autant à Pau, à Poitiers et à Limoges, 400 à Perpignan, plus de 300 à Laval ou encore plusieurs centaines à Saint-Etienne.

768 morts sur les routes en deux-roues motorisés. La FFMC, la Fédération française de motocyclisme et le collectif Codever veulent affirmer leur opposition à cette mesure qui obligera une personne à effectuer un contrôle technique avant de revendre un deux (ou trois) -roues de plus de deux ans. Cette disposition fait partie d'un train de mesures annoncé par Manuel Valls le 2 octobre afin d'enrayer la hausse de la mortalité enregistrée depuis 2014. Avec 768 morts sur un total de 3.464 morts sur les routes en 2015, les deux-roues motorisés (cyclomoteurs, scooters, motos) payent un lourd tribut.