SDF : des associations réclament l'ouverture anticipées de places hivernales

  • A
  • A
SDF : des associations réclament l'ouverture anticipées de places hivernales
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Avec la baisse des températures, des centaines d'associations veulent l'ouverture de places d'hébergement hivernal, avant l'activation officielle du plan hiver.

Avec la baisse des températures, la Fédération nationale des associations de réinsertion sociale (Fnars), qui regroupe plusieurs centaines d'associations venant en aide aux sans-abri, a réclamé jeudi l'ouverture de places supplémentaires d'hébergement hivernal, sans attendre l'activation officielle du plan hiver.

Baisse des températures. En raison de la baisse des températures ces derniers jours,"la situation des sans-abri qui appellent le 115 sans obtenir de solution est critique dans de nombreuses villes", affirme la Fnars dans un communiqué. Ainsi, à Paris et en Seine-Saint-Denis, 700 personnes à la rue (dont la moitié d'enfants) ont appelé le 115, numéro d'urgence pour SDF, mercredi soir "sans obtenir d'hébergement". Dans le Rhône, "1.950 personnes ont sollicité en vain un hébergement", durant les quinze derniers jours, et en Haute-Garonne, "200 personnes sont sans solution chaque nuit".

"Une saturation inquiétante". "Ces chiffres témoignent d'une saturation extrême et inquiétante des centres d'hébergement à la veille de l'hiver", souligne la Fnars. "Compte tenu de la situation explosive des 115, nous demandons que les capacités d'hébergement hivernales soient mobilisées dès à présent sur les territoires sans attendre le démarrage officiel du plan hiver et les températures négatives", insiste la fédération, en rappelant que la mobilisation de lieux d'hébergement pour les familles réfugiées "a démontré que des capacités inexploitées d'hébergement et de relogement existent sur l'ensemble du territoire".