Saint-Etienne-du-Rouvray : l'église rouvre ses portes dimanche

  • A
  • A
Partagez sur :

Deux mois après l'assassinat du Père Jacques Hamel par deux terroristes, l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray va rouvrir ses portes dimanche. Un moment très attendu par les fidèles.

REPORTAGE

Ils ont voulu que leur église rouvre le plus tôt possible. Les paroissiens de Saint-Etienne-du-Rouvray savent que le Père Jacques Hamel ne sera pas remplacé et qu'un autre curé assurera ses messes. Mais deux mois après l'attentat qui a coûté la vie à l'homme d'Eglise et blessé grièvement l'un de ses fidèles, il faut "que la vie reprenne". Dans ce lieu sacré profané, l'archevêque de Rouen tiendra ce dimanche une cérémonie de réparation et réinstallera les objets détruits par les terroristes. 

"Il faut que la vie reprenne". "Depuis l'attentat la ville est devenue triste", témoigne Anaïs, une fidèle, ajoutant que la messe du dimanche est devenue "triste". Des centaines de personnes sont attendues dimanche mais l'église ne peut en contenir que 250. Tous les autres pourront y assister sur le parvis et devant la mairie qui retransmettra la cérémonie sur un écran géant. Dans la ville à deux jours de cet événement, l'émotion est toujours vive et l'attente des habitants est également très forte.

Les stigmates de l'assassinat. "La croix va être reposée, un nouveau cierge va être béni", explique l'archevêque de Rouen, Dominique Lebrun. "Mais ils ont donné une dizaine de coups de couteau dans l'autel qui porte les stigmates de cet assassinat. J'espère que pour la communauté ça sera une étape d'espérance", lance t-il.

Cette grande cérémonie angoisse aussi certains voisins de l'église, comme Charlotte qui n'emmènera pas son fils de trois ans. "Il est encore traumatisé, il en parle toujours aujourd'hui" raconte t-elle. Du coup, elle "évite" d'en parler mais a prévu d'y retourner un autre jour, tranquillement, en rentrant de l'école, située juste à quelques mètres.