Roselyne Bachelot prise en grippe par le Parlement

  • A
  • A
Roselyne Bachelot prise en grippe par le Parlement
Partagez sur :

La commission des Affaires sociales du Sénat veut entendre la ministre sur la gestion de la pandémie.

Il va y avoir des explications. Sénateurs et parlementaires demandent des comptes à la ministre de la Santé. Roselyne Bachelot. Dernière requête en date, celle de la commission des Affaires sociales du Sénat qui veut entendre la ministre « rapidement » sur la gestion de la pandémie, selon un communiqué publié mercredi. Les laboratoires pharmaceutiques sont également dans la ligne de mire.

Alors que la France cherche actuellement à revendre ses stocks de vaccins, la commission souhaite aussi "disposer courant 2010" des conclusions d'une enquête de la Cour des comptes sur "le bon usage" des fonds dédiés à la lutte contre la pandémie. Le Sénat avait vivement participé à la discussion autour de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2010 (PLFSS), pour obtenir la clarification" de ces financements et "la juste répartition des charges entre le budget de l'Etat et celui de la sécurité sociale".

Roselyne Bachelot avait été notamment mise en minorité en novembre dans le cadre de l'examen du PLFSS, par le Sénat, qui avait allégé les dépenses supportées par l'assurance maladie pour la pandémie grippale H1N1.

Et le ton continue à monter chez les parlementaires. Après que le Parti socialiste a réitéré sa demande d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de la grippe H1N1, ce sont les sénateurs du groupe communiste et du Parti de Gauche (CRC-SPG) qui leur emboîtent le pas en formulant la même demande. Quatre députés du Nouveau centre ont même déposé, mardi soir, une proposition de loi demandant une commission d'enquête parlementaire sur le grippé H1N1.