RER E : Manuel Valls annonce le lancement des travaux

  • A
  • A
RER E : Manuel Valls annonce le lancement des travaux
@ AFP
Partagez sur :

Les travaux du RER E permettront de désengorger le RER A, en prolongeant la ligne de 55 kilomètres à l'Ouest, jusqu'à Mantes-la-Jolie. 

500 millions d'euros en plus. Manuel Valls a annoncé samedi le lancement des travaux très attendus du RER E Eole, qui prolongera cette ligne de RER vers l'ouest de Paris, grâce notamment à une "contribution exceptionnelle" de l'Etat de 500 millions d'euros. "J'ai décidé et nous avons décidé avec Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux Transports, que l'Etat, allant ainsi au-delà de ses engagements en faveur du Grand Paris, apporterait une contribution exceptionnelle supplémentaire de 500 millions d'euros, pour permettre le lancement du chantier Eole, et son lancement dès maintenant", a indiqué le Premier ministre. 

Manuel Valls, qui inaugurait samedi la nouvelle gare Rosa Parks dans le 19ème arrondissement, dans le nord-est de la capitale, a par ailleurs "félicité" Paris et les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines pour leur contribution, de près de 500 millions d'euros, pour le financement de ce projet. 

Une mise en service en 2020. Le projet Eole (Est-Ouest liaison express), un chantier titanesque de 3,5 milliards d'euros qui va permettre de désengorger le RER A, doit prolonger la ligne E de 55 km à l'ouest, dont 8 km de tunnel, de la gare d'Haussmann Saint-Lazare à la gare de Mantes-la-Jolie. 47 km de voies existantes vont être réaménagées et trois nouvelles gares créées : Porte Maillot, La Défense-CNIT et Nanterre-la-Folie. Sa mise en service est prévue en 2020 jusqu'à Nanterre, puis en 2022 jusqu'à Mantes-la-Jolie. Elle devrait doubler le nombre des usagers quotidiens en les portant à quelque 620.000.

Un tunnel de 8 kilomètres. L'annonce par le Premier ministre du bouclage d'un plan de financement qui traînait depuis des mois, va permettre de lancer l'opération la plus spectaculaire du projet, le creusement d'un tunnel de huit kilomètres entre la gare Haussmann-St Lazare et la Défense, avec des milliers d'emploi à la clé. Une partie des financements était déjà acquis avec un milliard d'euros de la Société du Grand Paris et 1,5 milliard du Contrat de plan Etat-Région (CPER) 2015-2020 signé en juin dernier. L'Etat remet donc les mains à la poche via à nouveau la Société du Grand Paris (500 millions) alors que selon des sources proches du dossier, les Yvelines vont donner 200 millions, les Hauts-de-Seine 150 millions et Paris 125 millions.