Rénovée, la Tour Eiffel a désormais un plancher de verre

  • A
  • A
Rénovée, la Tour Eiffel a désormais un plancher de verre
@ REUTERS
Partagez sur :

EN IMAGES - La Tour Eiffel a rouvert lundi son premier étage, totalement rénové, avec un plancher de verre spectaculaire.

Si vous avez le vertige, vous préférerez peut-être passer votre chemin. Anne Hidalgo, maire de Paris, a inauguré lundi le premier étage de la Tour Eiffel, qui comporte désormais un spectaculaire plancher de verre, ainsi que de nouveaux pavillons plus écologiques et un parcours muséographique modernisé, le tout accessible aux personnes handicapées.

>> LIRE AUSSI - La Tour Eiffel fermée quelques heures en raison d'une grève

Dans son discours, Anne Hidalgo a salué le projet "délicat" et "sensible" du cabinet d'architectes Moatti-Rivières, qui "s'inscrit dans l'histoire (du) bâtiment", tout en y apportant davantage de transparence. Car l'un des points forts de la rénovation a en effet été la création sur le bord interne du premier étage d'un plancher de verre offrant une vue vertigineuse sur le sol situé 57 mètres plus bas.



Deux pavillons ont par ailleurs été détruits et reconstruits. "Sous l'influence" des piliers conçus par Gustave Eiffel, ils épousent l'oblique de la Tour et jouent la transparence grâce à la courbure et à l'inclination de leur façade vitrée.



"J'entends que Paris aurait perdu de sa superbe et de son attractivité, ça n'est pas vrai. Nous sommes une ville attractive et capable d'inventer sans rien abîmer de notre histoire", a déclaré l'édile socialiste."Très heureuse" d'inaugurer un "monument emblématique" de la France, qui est aussi son "monument préféré", Anne Hidalgo a avoué avoir eu "un peu peur" en se promenant sur le plancher de verre.

>> LIRE AUSSI - Paris est la sixième ville la plus attractive au monde

Ces travaux, qui ont duré deux ans, ont coûté 30 millions d'euros. Et ils ne sont pas terminés : dans les années à venir, la Tour Eiffel devra s'atteler à se doter d'un "centre d'accueil digne de ce nom", selon le président de la Société d'exploitation de la Tour Eiffel (SETE, contrôlée à 60% par la Ville), Bernard Gaudillère.