A Rennes, de la musique classique passe en boucle pour éloigner les SDF de la gare

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Des extraits de musique classique sont diffusés en boucle sur le parvis de la gare de Rennes via un haut-parleur afin d'éloigner les SDF qui voudraient s'y installer.

REPORTAGE

L'initiative suscite la polémique. Depuis trois mois, un haut-parleur diffuse de la musique classique et de l'opéra en boucle sur le parvis de la gare de Rennes, avec pour seul objectif de dissuader les marginaux d'occuper les lieux. Mais le procédé ne choque pas forcément tout le monde. "C'est un meilleur moyen que de les virer salement de l'endroit. Je pense que c'est beaucoup plus agréable que de les dégager", juge une passante.

"C'est dégueulasse." Le haut-parleur, placé à l'entrée de la boutique SNCF, remplit bien son rôle. Aucun SDF n'est présent dans les parages, samedi. Certains voyageurs sont, en revanche, scandalisés. "Ça ne se fait pas. Les clochards sont déjà à la rue, il faut les laisser. C'est dégueulasse. Si c'est juste pour les faire chier (sic), que ce soit de la musique classique ou du rap, c'est pareil, c'est dégueulasse", estime l'un d'eux.

"On s'y habitue." Pour se défendre, la SNCF explique que des clients de la gare étaient quotidiennement importunés par des marginaux. Depuis que la musique classique résonne en continu, ils se sont éclipsés. "Au début, c'est vrai que c'est un petit peu dérangeant, mais au bout du compte, on s'y habitue", confie l'un des concernés.

"J'adore la musique classique." "Moi qui suis à la rue, au contraire, je viendrais squatter. J'adore la musique classique. Du Vivaldi, c'est magnifique, du Mozart, c'est magnifique... Il faut peut-être essayer avec du raï, ça attaque un peu plus les oreilles", plaisante un autre. Au final, ce qui peut être lassant à la longue, c'est la répétition en boucle des mêmes morceaux toutes les trois minutes, 24 heures sur 24.