Quel rôle pour les grands-parents en 2016 ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, la psychologue Jeanne Siaud-Facchin a expliqué quelle place devaient occuper les grands-parents vis à vis des petits-enfants.

INTERVIEW

Grand-Parent. Un rôle pas toujours simple à porter et souvent rempli d'incertitude. Dans Il n'y en a pas deux comme elle, la psychologue Jeanne Siaud-Facchin a expliqué quelle place, grand-mère et grand-père, devaient occuper par rapport à leur petit-enfant.

Le lien entre parents et enfants. Selon la psychologue, le rôle du grand-parent est primordial. "On participe à la construction de l'identité de l'enfant", a indiqué Jeanne Siaud-Facchin. Et au premier rang de cette phase, l'aïeul occupe une place où il est capable de faire ce lien, parfois défait, entre un enfant et ses parents. "C'est vraiment la place des grands-parents de dire : 'Tu sais quand ton père était petit, il aimait ceci et cela'", a décrit la psychologue.

"A l'adolescence, on a besoin de se détacher". Souvent confidents et au centre de toutes les affections quand l'enfant est petit, les grands-parents subissent généralement un coup dur au moment de l'adolescence. Les petits-enfants prennent leurs distances. Une situation pas toujours simple à gérer, mais que Jeanne Siaud-Facchin relativise. "C'est légitime, à l'adolescence, on a besoin de se détacher (...) que ce soit des parents ou des grands-parents qui nous voient comme un petit enfant", a assuré la spécialiste. Mais que papy et mamie se rassurent, très vite l'ado grandit et sa volonté de "jouer les grands" diminue.