Propos de Robert Ménard : la Licra et SOS Racisme saisissent leur commission juridique

  • A
  • A
Propos de Robert Ménard : la Licra et SOS Racisme saisissent leur commission juridique
@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

La Licra et SOS Racisme annoncent à Europe 1 qu'elles vont saisir leur commission juridique pour étudier les propos de Robert Ménard pour qui être Français, c'est "être européen, blanc et catholique". 

Indignées et en colère. Voilà comment réagissent les associations anti-racisme à la nouvelle sortie de Robert Ménard. Sur LCI, lundi matin, le maire de Béziers, élu en 2014 avec le soutien du Front national, a déclaré qu'"être Français, c'est aussi, comme le disait le général De Gaulle, être européen, blanc et catholique, bien sûr". Il a ensuite poursuivi sur le taux trop élevé de musulmans dans "une classe du centre-ville de chez moi", où "il y a 91% d'enfants musulmans". Enfin, il a expliqué qu'il n'avait pas vu de musulmans dans les églises de France après l'assassinat, cet été, du prêtre Jacquel Hamel, revendiqué par l'Etat islamique.

"Il bat les records de l'ignominie et de la connerie". Les propos du maire de Béziers ont fait bondir Alain Jakubowicz, le président de la Licra (la Ligue Internationale contre le Racisme et l'Antisémtisme). "J'ai donc appris que je n'étais pas Français puisque je suis blanc mais pas catholique", explique-t-il à Europe 1."Je pense aussi à tous nos concitoyens d'outre-mer qui ne seraient donc pas Français". Alain Jakubowicz poursuit : "Moi, je ne sais pas faire mais Ménard sait lui reconnaître les musulmans. A une époque, on savait reconnaître les juifs". Pour, le président de la LICRA, "Ménard bat les records de l'ignominie et de la connerie. C'est un pétainiste qui nie les valeurs de la France et de la loi de 1905 sur la laïcité".

L'association compte aller devant les tribunaux : "notre commission juridique va s'en saisir", a annoncé Alain Jakubowicz. La Licra a également déclaré sur Twitter avertir le Parquet. 



"Des propos d'exclusion". La réaction est sensiblement la même du côté de SOS Racisme. Contacté par Europe 1, son président Dominique Sopo dénonce "des propos racistes, des propos d'exclusion dont Ménard est coutumier". "Il a une recherche obsessionnelle d'une forme de pureté raciale et de religion", ajoute-t-il. "Ce qu'il demande, c'est de faire en sorte de purifier le pays des juifs, des noirs, des musulmans..." Le président de SOS Racisme déplore encore "une logique de banalisation" de ce genre de propos et annonce lui aussi que la commission juridique de son association se penchera sur ce sujet.