Procès des "amants diaboliques" : 30 ans de réclusion pour les deux accusés

  • A
  • A
Procès des "amants diaboliques" : 30 ans de réclusion pour les deux accusés
Les "amants diaboliques" ont été condamnés à 30 ans de prison, mercredi.@ AFP
Partagez sur :

Les ex-amants ont reconnu avoir organisé, puis mis à exécution, l'assassinat du mari de la co-accusée. 

Sébastien Chantereau et Sophie Richard, les deux "amants diaboliques", ont été condamnés mercredi à trente ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Marne pour l'assassinat en 2014 de Julien Thévenet, mari de Sohie Richard. Ce verdict est conforme aux réquisitions de l'avocate générale.

Sept coups de pioche. Les ex-amants ont reconnu avoir organisé, puis mis à exécution le 24 janvier 2014, l'assassinat du mari de la co-accusée, Julien Thévenet, âgé de 24 ans. Ce militaire à la base aérienne 113 de Saint-Dizier, en Haute-Marne, a été tué de sept coups de pioche dans le garage du pavillon familial, à Somme-Suippe, un village d'environ 500 âmes près de Châlons-en-Champagne.

Scène maquillée. Les amants avaient maquillé la scène de crime pour faire croire à un cambriolage qui aurait mal tourné. Finalement, le 27 janvier 2014, Sophie Thévenet avait prévenu la gendarmerie de la mort de son mari, prétendant alors avoir fait cette sombre découverte au retour d'un week-end avec "un ami d'enfance". Sophie Richard n'aura également plus l'autorité parentale sur sa fille âgée d'à peine deux ans au moment des faits et qui se trouvait dans la maison au moment du drame.