Privée d'ascenseur, une retraitée coincée chez elle depuis deux mois

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Paralysée des jambes, Martine Fontaine ne peut plus quitter son appartement de Bobigny à cause d'une panne d'ascenseur qui tarde à être résolue.

"Je suis effectivement prisonnière", assure Martine Fontaine, 66 ans. Paralysée des jambes, la retraitée, résidant à Bobigny, ne se déplace qu'en fauteuil roulant. Or, depuis deux mois, l'ascenseur de son immeuble est en panne, la cloîtrant chez elle.

"Au bout du rouleau". "Je n'ai plus de vie sociale. Je suis invitée et je ne peux pas aller chez les gens, je ne peux pas aller faire mes courses", raconte Martine Fontaine, habituellement relativement autonome grâce à son fauteuil électrique. Aujourd'hui, elle ne respire plus l'air frais qu'à sa fenêtre. "Je suis au bout du rouleau", souffle-t-elle.

Deux mois de blocage. Vanessa, qui vient en aide à sa mère, accuse le bailleur de négligence : "Ils ne veulent pas du tout assumer leur responsabilité. C'est à eux d'assurer le suivi, ce qui se passe dans les immeubles", estime-t-elle. "Dans les loyers, il y a des charges et dans ces charges, il y a des ascenseurs." Le représentant du bailleur affirme pourtant faire son maximum pour régulariser la situation : "on fait tout ce qu'on peut faire, on met la pression sur les "ascenseuristes", on enlève les charges pour les locataires…"

Deux à six semaines seront nécessaires à la réparation du matériel. Martine Fontaine envisage de porter plainte.