Prénom Fañch refusé à l'Etat civil : la mairie de Quimper change d'avis

  • A
  • A
Prénom Fañch refusé à l'Etat civil : la mairie de Quimper change d'avis
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Alors qu'on avait indiqué à de jeunes parents qu'ils ne pourraient pas prénommer leur fils Fañch à cause du tilde sur le n, le maire de Quimper a finalement revu sa position.

L'Etat civil avait fait barrage à leur demande. Un couple breton qui voulait nommer leur fils Fañch - François en breton - avait essuyé un refus des services de l'état-civil de Quimper du fait que le tilde (signe au-dessus du "n") ne serait pas reconnu par l'administration française. Une décision qui avait rendu tristes et en colère les nouveaux parents. Mais ces sentiments ont été de courte durée puisque le maire de Quimper vient de revoir sa position, indique France 3.

Le ñ "indissociable de ce prénom breton". Après étude du cas, la mairie finistérienne a fait valoir une nouvelle réponse dans un communiqué, en ne se basant pas cette fois sur une circulaire de 2014 qui excluait le ñ des signes reconnus par l'administration française : "Chacun sait ici que cet accent est indissociable de ce prénom breton. D'autres fondements juridiques sont heureusement plus pertinents et solides qu’une simple circulaire. En premier lieu, l’article 75-1 de la Constitution de la République française proclame que les langues régionales sont reconnues comme appartenant au patrimoine de la France (...)". En poursuivant son raisonnement juridique, la mairie conclut qu'elle ne voit "aucune raison, qu’elle soit juridique ou humaine, pour que Fañch soit privé du tilde qui orne son prénom. Ce n’est ni accessoire, ni anodin."

Une demande de révision. Les parents pourront donc faire honneur au patrimoine breton. L'affaire aura aussi eu le mérite de faire réagir les élus locaux qui ont demandé une "révision immédiate de l'instruction générale relative à l'état civil".